Discussions autour de la Vie sauvage, de la survie, du Pistage, de la ferme traditionnelle bashkir et des arts martiaux cosaques - Par John C
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [PLASTUN] : Histoires et Traditions, Mythes et légendes, Formes et Esprit.

Aller en bas 
AuteurMessage
John C
Khan de la tribu!
Khan de la tribu!
avatar

Nombre de messages : 3217
Age : 39
Localisation : ICI ET AILLEURS, selon emploi du temps
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: [PLASTUN] : Histoires et Traditions, Mythes et légendes, Formes et Esprit.   Jeu 20 Sep 2007 - 19:21

Les plastoun(1), troupes de choc cosaques

Quand on parle des cosaques, on pense systématiquement aux prodigieuses figures effectuées au galop à cheval et donc à la cavalerie cosaque! Pour beaucoup, les cosaques n'étaient que des cavaliers, sans savoir pour autant qu'ils étaient pour la plus part des très bons navigateurs (et pirates entre autres) et également des fantassins aussi craint qu'à cheval(2) pour leur maitrise de l'Art de la guerre...(bien qu'en nombre très inférieur à la cavalerie).


PLASTUN : Histoires et Traditions, Mythes et légendes, Formes et Esprit.


Les régiments d'infanterie cosaques du Kouban et du Terek en particulier avaient la spécificité d'avoir des fantassins extrêmement rustiques(3) qui  assuraient par tout temps sur tous les terrains, des missions d'éclaireur, de guérilla et contre guérilla et même des actions commandos. On les nommait plastoun (en russe* : пластун ), qui dont la traduction approximativement "rampeur" ou "celui qui rampe". Certains anciens que j'ai rencontré y voyaient aussi une certaine philosophie, où "se mettre à plat", "aller au sol" était synonyme d'humilité...Le chemin du plastun étant celle de l'humilité...

Ils étaient particulièrement habiles pour s'infiltrer dans les lignes ennemis, ou disparaître (art du camouflage, déplacement furtif), et servir d'éclaireurs. Ils comptaient parmi eux des tireurs de précisions (premier grands sniper de l'heure) qui faisaient des ravages dans les camps adverses. En effet, les plastoun furent les premiers à mettre en application le sniping, en infiltrant des petits groupes de tireurs isolés dans les lignes ennemis pour abattre les têtes (officiers), ou semer la discorde dans des armes qui avaient à l'époque l'habitude d'être bien "rangées" (bataille rangée). Ils étaient réputés comme étant particulièrement doués au corps à corps et au combat avec le poignard kindjal.



En résumé : De l'usage du plastun au combat

Le plastun servait à une multitude de chose au combat. En voici quelques aspects :

En premier lieu, d'observateur pour ramener du renseignement.

Ensuite, de commando en coupant les moyens de communication de l'ennemi (capture ou neutralisation des messagers et autres moyens de communication...). Ils servaient également à couper les moyens de ravitaillement de l'ennemi, notamment en eau et en nourriture, mais également en munition.

Régulièrement, les plastun étaient employés pour harceler l'ennemi à différents rythmes et avec différentes méthodes afin qu'ils ne se sentent jamais en sécurité et qu'ils prennent des coups au moral.

Bon éclaireur, il avait aussi pour fonction de pister les éclaireurs et autres infiltrés ennemis, de les faire sortir de leur cache et/ ou de les neutraliser. Tireur de précision (un plastun était notamment sélectionné en raison de son excellence au tir), il était mis à contribution pour abattre les officiers adverses...

Enfin, il pouvait servir de troupes de choc sur le champ de bataille pour soutenir d'autres unités, voir protéger les officiers (garde rapprochée) ou des convois...

Voici à présent un ensemble de préceptes, de pensées, de stratégies, d'histoires et de légendes relatives aux plastouns (plastun), les troupes de chocs cosaques:

Stratégie de guerre psychologique plastoun : "ôter le fond"

Voilà une stratégie plastoun "mythique" qui j'ai nommé "ôter le fond". Mythique car elle est de celles qui firent la renommée des combattants plastouns cosaques, un véritable acte de guerre psychologique, dont les plastouns sont les spécialistes :

il est dit que les  plastouns peuvent frapper n'importe où, n'importe quand et qu'ils savent aussi bien mener des actions rapides, que des actes de combat dans la durée...

Lorsqu'une guerre était déclarée ou menaçait, on envoyait alors un petit groupe de plastouns dans chez l'ennemi pour infiltrer le camp adverse, et durant la nuit, s'introduire dans la tente de l'officier le plus haut gradé pour y planter un kindjal ou un shashka à coté de sa tête ou sa couche.

Cet acte, fort symboliquement voulait dire "on peut frapper n'importe où, n'importe quand, y compris dans ton sommeil et prendre ta tête" et avait pour but bien entendu de dissuader à la guerre les dirigeants en frappant psychologiquement le leader ennemi et également ses hommes puisque s'ils
l’apprenaient, perdraient confiance en leur leader et surtout en leur capacité à gagner la guerre...Du coup, dans un camp ennemi mal dirigé et avec des hommes fragiles psychologiquement, une vive tension s'installerait assurément parmi les troupes adverses! Pour arriver à un tel niveau "martial", les plastouns se devaient d'être les meilleurs dans un grand nombre de domaines :

-art du déplacements furtifs
-vie sur le terrain en situation de guérilla (en total discrétion...)
-science
de l'observation (faire du renseignement pour pouvoir s'infiltrer dans
le camp, savoir qui est le leader, l'emplacement de sa couche etc...)
-sans oublier les vertus comme la patience, l'endurance, le courage...
(...)


Guérilla et guerre psychologique : "de l'usage de la nature"

Les plastun étaient des spécialistes de la guérilla, et de la guerre psychologique.Voici une technique usitée pour semer la discorde dans un camp adverse :

les plastun repéraient un rucher d'abeilles ou un nid de frelons ou de guêpes. Ils le capturaient dans un sac de toile. Ils récupéraient quelques abeilles, guêpes ou frelons en fonction de ce qu'ils avaient ramassés comme nid. Puis, ils les écrasaient avec un peu d'eau. Des hormones se diffusaient alors dans le liquide. Enfin, ils se rendaient au camp adverse, badigeonnant ça et là les tentes, vêtements et autres places du camp des
ennemis.

Sur place, ils jetaient leur capture en plein milieu du camp adverse, et l'essaim faisait le reste. Le camp étant imbibé de l'odeur de leurs congénères morts; les abeilles, guêpes ou frelons devenaient agressives et se ruaient alors sur les pauvres hommes.

Une grande confusion régnait dans le camp adverse. Cette technique pouvait servir de diversion ou comme acte de harcèlement (guérilla et guerre
psychologique).


Guérilla et guerre psychologique : faire ses courses dans le camp adverse


Une stratégie plastoun consiste a envoyer une unité d'éclaireur dans le camp averse qui volera au fur et à mesure toutes armes et équipement qui trainera par ci par là. ces mêmes équipements et armes seront par la suite utilisés contre l'ennemi lui même! Ca permet également d'augmenter son capital combat sans transporter beaucoup puisqu'on fait ses courses dans le camp adverse. Par ailleurs, l'impact psychologique est important puisque les matériels disparaissent au fur et à mesure et l'ennemi sera confus au sein de son propre campement avant de comprendre ce qu'il lui arrive!


Amical partage, John C

NOTES:

* п = P  / л = L   / а = A  / с = S / т = T / у = OU / н = N

(1) : Pour info, on n'accorde pas en genre et en nombre un terme venant d'une langue étrangère. On ne mettra donc pas de "S" à plastoun.
(2) : Notons également que bien souvent, il arrivait aux cosaques de descendre de cheval pour combattre...là où on voit systématiquement le cosaque combattre à cheval, idée reçue non fondée.
(3) : Leur milieu rude de vie et la maitrise des savoirs essentiels en matière de vie et survie dans la nature sont de toute évidence à l'origine de leur rusticité sur le terrain et leur capacité à y demeurer dans la durée...quand l'ennemi ne le peut pas. Pensons également que le Kouban comme le Terek se trouvent en région montagneuse...

_________________
John C, Pisteur, Instructeur de survie, spécialiste de la culture cosaque et bashkir.

 

Site de l'Ecole Ichmoukametoff : http://www.survie-foret.com/


NE M'ENVOYEZ PAS DE DEMANDE CONCERNANT LES STAGES EVSF PAR Message privé : http://www.nature-survie.com/t2030-evsf-messages-importants-au-sujet-des-mp  Passez par la voix officielle: soit par le site survie-foret.com onglet contact "survieenforet "at" gmail.com, soit via le forum à la suite de l'annonce de stage visé où un membre de l'équipe vous répondra plus rapidement! MERCI! Very Happy

NOTRE PARTENAIRE MATÉRIEL : http://www.pyrene-bushcraft.com/


Dernière édition par Jonathan (C.John) le Mer 16 Juil 2008 - 19:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.survie-foret.com/
Romain
MEMBRE ACTIF
MEMBRE ACTIF


Nombre de messages : 563
Age : 38
Localisation : England
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: [PLASTUN] : Histoires et Traditions, Mythes et légendes, Formes et Esprit.   Ven 21 Sep 2007 - 11:07

Tes photos sont remarquables, tellement belles qu'elles n'apparaissent pas Razz
Revenir en haut Aller en bas
John C
Khan de la tribu!
Khan de la tribu!
avatar

Nombre de messages : 3217
Age : 39
Localisation : ICI ET AILLEURS, selon emploi du temps
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: [PLASTUN] : Histoires et Traditions, Mythes et légendes, Formes et Esprit.   Ven 21 Sep 2007 - 14:27

Bonjour!

arf, on ne peut pas être doué partout! Un bug du site d'hébergement?

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------suite de l'article sur les Plastun

Stratégie de guerre psychologique plastoun : "ôter le fond"

Voilà une stratégie plastoun "mythique" qui j'ai nommé "ôter le fond". Mythique car elle est de celles qui firent la renommée des combattants plastouns cosaques, un véritable acte de guerre psychologique, dont les plastouns sont les spécialistes :

il est dit que les plastouns peuvent frapper n'importe où, n'importe quand et qu'ils savent aussi bien mener des actions rapides, que des actes de combat dans la durée...

lorsqu'une guerre était déclarée ou menaçait, on envoyait alors un petit groupe de plastouns dans chez l'ennemi pour infiltrer le camp adverse, et durant la nuit, s'introduire dans la tente de l'officier le plus haut gradé pour y planter un kindjal ou un shashka à coté de sa tête ou sa couche.

Cet acte, fort symboliquement voulait dire "on peut frapper n'importe où, n'importe quand, y compris dans ton sommeil et prendre ta tête" et avait pour but bien entendu de dissuader à la guerre les dirigeants en frappant psychologiquement le leader ennemi et également ses hommes puisque s'ils l’apprenaient, perdraient confiance en leur leader et surtout en leur capacité à gagner la guerre...Du coup, dans un camp ennemi mal dirigé et avec des hommes fragiles psychologiquement, une vive tension s'installerait assurément parmi les troupes.

Pour arriver à un tel niveau "martial", les plastouns se devaient d'être les meilleurs dans un grand nombre de domaines :


-art du déplacements furtifs
-vie sur le terrain en situation de guérilla (en total discrétion...)
-science de l'observation (faire du renseignement pour pouvoir s'infiltrer dans le camp, savoir qui est le leader, l'emplacement de sa couche etc...)
-sans oublier les vertus comme la patience, l'endurance, le courage...
(...)

amical partage


Jonathan

_________________
John C, Pisteur, Instructeur de survie, spécialiste de la culture cosaque et bashkir.

 

Site de l'Ecole Ichmoukametoff : http://www.survie-foret.com/


NE M'ENVOYEZ PAS DE DEMANDE CONCERNANT LES STAGES EVSF PAR Message privé : http://www.nature-survie.com/t2030-evsf-messages-importants-au-sujet-des-mp  Passez par la voix officielle: soit par le site survie-foret.com onglet contact "survieenforet "at" gmail.com, soit via le forum à la suite de l'annonce de stage visé où un membre de l'équipe vous répondra plus rapidement! MERCI! Very Happy

NOTRE PARTENAIRE MATÉRIEL : http://www.pyrene-bushcraft.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.survie-foret.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PLASTUN] : Histoires et Traditions, Mythes et légendes, Formes et Esprit.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PLASTUN] : Histoires et Traditions, Mythes et légendes, Formes et Esprit.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecole Ichmoukametoff - Vie sauvage, survie, Pistage... :: Discussions LIBRES ET DIVERSES autour de la Nature, de l'aventure et de la survie... :: CULTURE COSAQUE-
Sauter vers: