Discussions autour de la Vie sauvage, de la survie, du Pistage, de la ferme traditionnelle bashkir et des arts martiaux cosaques - Par John C
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les lichens dans la survie en milieu subarctique

Aller en bas 
AuteurMessage
John C
Khan de la tribu!
Khan de la tribu!
avatar

Nombre de messages : 3217
Age : 39
Localisation : ICI ET AILLEURS, selon emploi du temps
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Les lichens dans la survie en milieu subarctique   Sam 18 Juil 2009 - 9:43

Les lichens dans la survie en milieu subarctique

Le lichen est un organisme composé d'une algue et d'un champignon vivant en symbiose. Le lichen est sous la forme d’un thalle(1) plat ressemblant à une feuillus d'algues (selon le type le plus courant), attaché au substrat rocheux, arboricole ou terrestre par un seul point en son milieu. Lorsqu’il est desséché, le thalle est d'un gris au brun foncé et un peu friable et "poussiéreux". A l'inverse, s'il est humide, il est un caoutchouteux le plus souvent d'un vert turquoise à un vert foncé voir quasiment noir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dans la foret boréale, il est une des sources premières de nourriture pour les rennes ou les élans.

Le lichen est un bon bio-indicateur de la qualité de l'air. En effet, n'aimant que peu les airs pollués, il est réputé croitre uniquement dans des zones respirables saines...

Tous les lichens sont considérés comme "comestibles"à l'exception de trois*, seulement leur acidité ou leur amertume (en fonction du type de lichen) est très difficile à retirer et d'autant plus difficile à digérer. Il faut pour cela les faire bouillir plusieurs fois (au moins 3 passes) avant d'arriver à quelque chose de consommable.

Pour les cueillir, vous ne devrez prendre que les lichens en parfait état de santé, ne possédant aucune couleur vive ou de tâches de couleurs différentes que sa robe (par exemple du jaune sur une robe bleue pâle) et non sec.

Notez qu'on peut également les rendre consommable en les traitant chimiquement avec du carbonate de sodium ou de potassium puis en les laissant tremper un temps dans l'eau.

>A titre d'exemple, il m'a fallu toute une nuit dans l'eau et 3 passes à bouillir avant de pouvoir manger 200gr environ de lichens...


Où est donc l'intérêt de manger des lichens?


Pour commencer, on en trouve quasiment partout en zone subarctique.

Ensuite, les macromolécules de lichénine qu'ils contiennent ne se perdent pas durant la cuisson et les bains d'eau pour finalement se transformer par contact chimique dans notre estomac en glucose! (Ils sont pauvres en protéines et en lipides en revanche et les quelques vitamines et minéraux qu'ils possèdent sont sans réelle valeur nutritive). En situation de survie, ils pourraient donc vous sauver la vie, quand vous n'avez pas d'autres ressources proches (en hiver notamment, en grattant la neige comme le font les rennes...)

Ainsi, la mousse d'Islande (Cetraria islandica) qu'on trouve partout en Scandinavie, en Islande et quelque peu au Groenland, les tripes de roche (Umbilicaria) du Canada et du Japon ou bien encore le lichen crin-de-cheval dit aussi lichen barbu (Bryoria fremontii) sont des aliments "courants" et bien connues des populations ancestrales locales.


à suivre, 3 recettes et usage du lichens + des photos.


Amical partage, Jonathan


Notes :

(1) le corps symbiotique du lichen, sa ramification en somme.

* Letharia vulpina, Cetraria pinastri et Xanthoparmelia chlorochroa étaient utilisés en Scandinavie pour empoisonner les loups qui s'attaquaient aux troupeaux. La toxine agit en stoppant l'activité respiratoire qui donne par la suite la mort. il semblerait que l'ébullion en fait perdre la toxine, mais peut créer des indigestions sévères. C'est en partie l’acide vulpinique contenue dans ses lichens qui peuvent vous rendre malade. On les reconnait principalement à la couleur jaune vive sur leurs thalles. Donc par esprit de prévention, on retira toutes inflorescences de lichens ou lichens contenant du jaune sur lui de son menu. Un goût très amer peut être un deuxième indicateur de sélection.

à savoir : Certains lichens sont également utilisés pour en extraire l'essence pour être utilisée en parfumerie. D'autres sont utilisés pour produire des teintures pourpres...

_________________
John C, Pisteur, Instructeur de survie, spécialiste de la culture cosaque et bashkir.

 

Site de l'Ecole Ichmoukametoff : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


NE M'ENVOYEZ PAS DE DEMANDE CONCERNANT LES STAGES EVSF PAR Message privé : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Passez par la voix officielle: soit par le site survie-foret.com onglet contact "survieenforet "at" gmail.com, soit via le forum à la suite de l'annonce de stage visé où un membre de l'équipe vous répondra plus rapidement! MERCI! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

NOTRE PARTENAIRE MATÉRIEL : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.survie-foret.com/
Laurent
MEMBRE ACTIF
MEMBRE ACTIF
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 42
Localisation : Eure et Loir
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Les lichens dans la survie en milieu subarctique   Mar 21 Juil 2009 - 23:12

Bonsoir,

merci pour l'article. j'attends la suite!
Revenir en haut Aller en bas
ventilo
MEMBRE ACTIF
MEMBRE ACTIF
avatar

Nombre de messages : 1178
Age : 43
Localisation : sud-ouest france , Gers (32)
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les lichens dans la survie en milieu subarctique   Dim 2 Mai 2010 - 15:18

Intéressant en effet ,j'expérimenterai bien avec les lichens de nos latitudes ,je vais me renseigner...
Revenir en haut Aller en bas
http://nature-attitude.centerblog.net/
riko
MODERATEUR
MODERATEUR
avatar

Nombre de messages : 777
Age : 38
Localisation : France / Canada / Pérou / Népal
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Les lichens dans la survie en milieu subarctique   Mar 4 Mai 2010 - 8:20

salut tous le monde

j'en ai déjà manger soit en soupe soit en légume.c 'est pas ragoutant mais c'est vrai qu'on en trouve en nombre. ca peut toujours servir en situation de survie!

+++
Revenir en haut Aller en bas
Wildman
MEMBRE
MEMBRE
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 24
Localisation : France
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Très utile   Mer 30 Nov 2011 - 11:40

Merci pour tout ces détails, ce type de nourriture peut effectivement permettre de survivre quand le gibier se fait rare en hiver !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les lichens dans la survie en milieu subarctique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les lichens dans la survie en milieu subarctique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecole Ichmoukametoff - Vie sauvage, survie, Pistage... :: Milieu subarctique : taïga, la forêt boréale! :: Milieu subarctique et arctique "Grand froid" (Alaska, Canada, Groenland, Islande, Scandinavie, Finlande, Russie, Nord du Japon)-
Sauter vers: