[Veste] British smock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Veste] British smock

Message par Florian L. le Mer 4 Mar 2015 - 1:21

Bonjour.

Je souhaite partager avec vous une veste qui me donne entière satisfaction et qui pourrait "coller" avec l'esprit de nature-survie.

Il s'agit de la british smock.



Rustique

C'est une veste en polycoton donc elle résiste assez bien :
- aux escarbilles du feu
- à l'abrasion
- aux accrocs

De plus, ce tissu absorbe l'odeur de fumée et ne finit pas par sentir pas la sueur rance comme les vêtements 100% synthé (+ relativement silencieux -> faune). On peut en théorie faire bouillir la veste pour la désinfecter... Jamais testé.

Les poches sont fermées par de gros boutons cousus avec une grosse languette. Une paire de boutons de rechange est cousu sur le revers de la veste. L'un dans l'autre, on peut recoudre un bouton arraché sur le terrain sans être doué en couture (sous réserve de fil et d'une aiguille)... Les gros boutons ont en outre l'avantage du silence, de la manipulation facile (avec des gants) et de ne pas détruire les accessoires en laine comme le ferait du velcro (gants).

Le velcro parlons en... Il y en a pour fermer les manches et sur le rabat central. Ce sont des grosses bandes larges qui ferment efficacement. J'ai neutralisé avec du velcro femelle la fermeture centrale car ça endommage le pull en laine si on garde la smock ouverte.

Les zips sont tous excellents et même meilleurs que sur des smocks plus chères. Tous sont du YKK en plastique dur avec des grosses dents et mesurant facile 1cm de large. Solide à priori. 

Le prix inférieur à 45€ fait que l'on n'hésite pas à s'assoir par terre, traverser les haies, transporter du bois à bras le corps etc. "C'est la liberté de mouvements dans la tête". 

Pour rebondir sur la liberté de mouvements. La coupe me convient, on peut y glisser des couches supplémentaires sans être engoncé (en choisissant large). On peut choisir indépendamment le tour de poitrine et la hauteur. Mon choix s'est porté sur une taille descendant jusqu'aux genoux: brise forme, coupe vent sur les cuisses et toujours à ma taille. On peut très bien opter pour une veste tombant un peu en dessous de la ceinture tout en se réservant de la place pour le "coffre".

Enfin, j'ai pu tester différents modèles plus chers. Je préfère de loin la simplicité et la coupe de la "british".

Technique

La veste est coupe vent à 90%, très respirante, déperlante et non isolante. Ces caractéristiques en font une veste 4 saisons, tous temps (vent, pluie, gel...) agréable autant en dynamique qu'en statique. Il faut juste moduler les couches thermiques et la couche imperméable en fonction de la météo et de l'effort.

Le polycoton peut être rendu déperlant mais il reste hydrophile. Il faut privilégier les couches thermiques en laine et surtout éviter de tremper sa veste sous peine de subir un effet réfrigérant. Pour cette raison, il est amha indispensable de transporter un poncho dans l'une des poches de la veste. Le poncho pouvant avoir moult utilités (que vous connaissez), ce n'est pas un accessoire vain.

Je vous suggère de transporter, en plus du poncho, une petite veste en pertex (250g /25€ maxi). Très compressible, elle rentre dans une poche si inutilisée. Cette mini veste est coupe vent à 99%, sèche très très vite et est très respirante. Elle vient en renfort contre un vent fort, une grosse humidité et permet d'avoir quand même quelque-chose de coupe vent sur le dos si on est amené à faire sécher la smock en face du feu. De plus, la pertex "lubrifie" la friction entre la laine et le coton.  

En été, la veste est un peu trop chaude... même en retroussant les manches et en ne portant qu'un marcel en dessous (je vous raconte pas la dégaine "vietnam" du dimanche Laughing ). Je la porte dans le sac (attention c'est très volumineux)  ou autour de la taille...

La capuche est très profonde, trop peut être ! Par vent fort, elle permet un effet tunnel. On peut rabattre une portion pour avoir un meilleur champs de vision. La capuche n'est pas amovible.

Pratique


Les grosses poches caractérisent les smocks "guerilla". Ces poches permettent d'emporter les 5C... Sauf la gourde inox que l'on peut mettre au ceinturon au camp (poche 5.11 H2o par ex) et sur la ceinture du sac en dynamique.

Les poches poitrine à zip peuvent même contenir des objets longs comme un Mora ou des cartes IGN dans leur Ziploc.

On en profite aussi pour emporter ses petits accessoires (gants bonnets lampe frontale etc.). On peut alors accéder à son petit matériel sans avoir à  s'arrêter poser/remettre le sac à dos.

On n'est pas non plus obligé de transvaser son brol d'un sac à un autre... On peut même partir les mains dans les poches.

Pras grand chose à ajouter mais c'est très, très pratique. Il faut voir ça comme un petit sac à dos.

Défauts

- ça reste lourd à vide (1Kg) et encore, c'est un modèle de smock considéré comme léger...
- le camouflage est associé à des catégories pas toujours appréciées (punk à chien, mytho, braco etc.). J'essaye de casser le camouflage en attachant des brassards fluos sur les plaques velcro femelles des bras...
- neuve, il y a des fils qui pendent partout. On passe son temps à les couper et les bruler. ceci dit aucune couture n'a lâché et ce serait de toutes façons réparable.

Voilà, j'espère avoir été utile.

Il y en a parmi vous qui sont fans de ce type de veste ?
avatar
Florian L.
MEMBRE
MEMBRE

Nombre de messages : 151
Age : 36
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/05/2011

http://www.tacticraft.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum