[configuration] Le materiel pour le grand froid: section pack/vetements...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[configuration] Le materiel pour le grand froid: section pack/vetements...

Message par lambda le Sam 5 Juil 2014 - 8:11

Bonjour a vous, ceci est un post ''bourgeon'' extrait du post initial:


[configuration] Le materiel pour le Grand froid.


D'autres posts ''bourgeons'' sont aussi reproduits en parallele a celui ci.


Ceci a ete fait afin d'augmenter la lisibilite de l'excellent signal produit par vous tous dans le post initial, mais du coup un peu fouilli.


Merci a vous pour votre comprehension et n'hesitez pas a present a nourrir de bonnes choses bien ciblees chacun de ces posts ''bourgeons.


a+,
Lambda


par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le Lun 19 Nov - 23:16

Bonjour,

Je me demande quels matériels il faut pour le grand froid ?
Comment palier à des températures extrêmes ?

Je n'aime pas vraiment le froid, mais faire des randonnées en raquette sur la neige est un de mes rêves.
J'aimerai avoir des précisions sur le matériel à emmener lors de randonnées en milieu très froid.

Cordialement,

Laurent

par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le Mer 21 Nov - 23:44

Bonsoir,

Ce soir, j'ai vu un aperçu de l'équipement à posséder pour ce genre d'expédition grâce à une présentation à domicile de John C de son matériel pour le grand froid sibérien.

C'est clair qu'il ne faut pas prendre les treks "grand froid" à la légère et qu'il faut avoir du bon matériel!

Je ne m'étendrais pas sur l'équipement,
attendons le post de notre ami John C

Amitié,
Laurent


par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le Mer 23 Jan - 21:26


Voici une petite liste du matériel que j'utilise pour mes séjours la haut :

-un sur-pantalon neige
-un manteau imperméable chaud (genre sibirsk grand froid)
-une paire de gants neige (le plus souvent, j'ai des moufles, faite de fourrure très large)
-une paire de sous gant (en soie, en polaire ou laine, c'est mieux!)
-paires de chaussettes en laine
-une paire de chaussures rando neige / raquettes par jour de marche (j'use de La Crosse Ice king)
-une paire de semelle en feutre ou en peau de mouton (je les fais moi même)
-paire de raquette (avec tamis /1 crochet recommandé / j'use de GV polar trail ou de raquettes traditionnelles selon) (ou ski selon convenance)
-une paire de bâton neige rando (parfois j'use simplement d'un grand bâton me servant de sonde pour traverser les rivières etc...)
-un masque neige indice UV3 (ça c'est pour les tempêtes de neige et y voir clair)
-une paire de lunettes de soleil UV3 / voir 4
-un bonnet (ou parfois une ouchanka) + une cagoule complète trois trous (pour quand il fait très froid)
-une écharpe en laine (mais j'utilise aussi un tour de cou en polaire!)
-deux polaires et/ou vêtements chauds en laine (sous couche)
-maillots et sous vêtement en fibre synthétique (surtout rien en coton pour le linge de corps)
-une peau de souris (=un sous pantalon chaud et léger)
-un pantalon grande randonnée
-une tente grand froid (bon, soit un lavvuu soit une tente nordisk parfois plus petit et individuel quand je fais pas dans le trad ou dans le squat de cabane ou de tchoum...)
-un bout de corde semi statique (15m suffisent)
-trois mousquetons (parfois un harnais...)
-un duvet grand froid (entre 0 et -40 / en fait je combine un ultra ligth à un défense 4) + sac à viande en soie (recommandé),+ sursac goretex (quand je fais pas dans le trad également) et parfois une petite couverture de laine (poue le confort et la chaleur supplémentaire que ça apporte).
-un tapis de sol bien épais (parfois j'use de peaux de mouton ou autres en sus)
-une popote de camp
-réchaud à alcool ou essence (pas de gaz...ça ne marche pas)
-briquet tempête et un firesteel (avec boule d'allume feu d'urgence)
-Une gourde (j'emmène parfois la source que je mets sous mon manteau dans un sac d'hydratation dans une housse de protection thermique...)
-matériel de toilettes (lingette + savon de Marseille + une serviette / surtout pas de fluor ou de truc parfumé)
-un thermos avec housse isolante + un thermos nourriture
-une lampe de poche (avec des pîles de rechange)
-une lampe frontale
-une lampe à huile ou essence si camp fixe
-des ciallumes et une fusée de signalisation orange
-crème solaire
-crème à main/pied réparatrices (pour grand froid)
-baume à lèvres (parfois tous ces produits je les fabriques moi même artisanalement)
-trousse de secours complet
-une hachette + scie pliante
-mon coupe-coupe made in myself (sorte de machette)
-mon petit scandinave qu'il coupe bien...
-un skinner
-de la cordelette en drisse et en chanvre (ou en lin parfois)
-un fusil de chasse (une 22LR en général parfois plus gros en calibre selon la région)
-du fil de cuivre + fils de pêche gros/hameçons divers
-bougies de suif (ça se mange en plus)
-un gilet jaune fluo de signalisation
-mon téléphone portable ou VHF selon...
-sacs étanches pour mettre mes affaires au sec
-boussole+ compas (plastimo / parfois le seul moyen de naviguer par grande tempête)
-carte sous protection de porte carte + copie en papier adaptée à mes besoins et coloriées (parfois on ne trouve pas de cartes des régions où je vais, alors je dois en bidouiller...)

-le tout dans un sac de transport à claie (minimum 80 litres). Le sac à claye reste une super option pour transporter lourd sans se ruiner le dos tout en ayant le sac décollé du dos pour éviter de trop transpirer. J'use d'un black hawk special ops+ des add-on. La particularité de ce sac hormi la claye permet de défaire des petites pochettes pour avoir un day-bag utile pour la balade à la journée hors du camp. j'y mets le stricte minimum survie pour le cas où.

Bon, c'est lourd? oui, mais y'a pas de marcheur ultra léger par -30° (température à partir de laquelle, pour moi, je considère comme du grand froid. Avant c'est une gelée... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] )

De toutes les peuplades autochtones que je connaisse (dont celle de ma famille), aucune d'entre elles vivant en milieu subarctique ou arctique n'ont un "paquetage" inférieur à 40kg (et sans compter l'abri, sauf s'il est fabriqué ou acquis sur place).

Un bon sac grand froid oscille entre 40 et 65kg pour un groupe de 2 personnes. En sus l'abri trad (lavvu/tchoum etc...) et le matériel de transport évident pour ces régions (chevaux, canoe et/ou traineau, pulka, raquettes etc...)

La maitrise des moyens de progression en zone humide ou enneigée pour le milieu subarctique est essentielle, notamment en raison de la difficulté d'y progresser seul/à pied mais aussi dû à la rudesse du climat qui demande un équipement adéquate et "gros", c'est à dire encombrant. De la de nombreuses contrainte s'applique...

Amicalement, Jonathan



par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le Ven 23 Juil - 12:55


Bonjour.

Quel sac de 80 L utilises-tu John ?


par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le Jeu 5 Aoû - 22:07

Bonjour,

Je m'incruste: j'ai quelques renseignements à te donner que je pense important à connaître pour l'équipement.

Voici un lien pour des sous-vêtement fait dans une matière appelée Ullfrotte faite pour les températures extrêmes de grand froid, plus on demande un grammage élevé plus c'est résistant au froid, voici un lien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

le 400 grammes est fait pour le - 50 °C (renseignement d'un vendeur de surplus) et voilà un site pour avoir sac ou sac de couchage :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A plus


par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le Mar 11 Jan - 1:06


Bonjour a vous,
Plus dans l idee de raisonner sur des principes plutot que d'enumerer ma propre liste, qui n apporterait sans doute pas grand chose par rapport a celle de John au d'autres personnes, il faut en effet souligner ce point:
voyager en milieu arctique ou sub-arctiques en condition hivernales, c'est synonyme de:
- gros paquetage,
- lourd paquetage,
- moyen de transport auxiliaire inevitable si on souhaite bivouaquer, meme ne serait ce qu une nuit: pulka, toboggan, traineau de chiens...
- dexterite fine et mobilite souvent malaisee du fait de notre equipement/habillement, meme quand "tout va bien".

Si je ne me penche ne serais ce que sur la partie couchage de l equipement:
- Typiquement un sac permettant de dormir en tenue moderement habillee (ex: sous vetement haut/bas longs en laine, pantalon et une petite polaire + un bonnet ou cagoule entre -30 et -40 degres C de confort): perso, j utilise un Valandre "Thor", duvet.
- un tapis de sol de qualite, associe a une bache sous jacente de plus grande surface que ledit tapis de sol, ex: une couverture de survie renforcee sous une peau de renne (pour moi, un must), avec en complement au niveau des jambes un tapis de sol confectionne a base de plaid polaire, ou meme en utilisant de l isolant mince de chantier...
- l abri proprement dit: tarp (pour moi c est le cas), tente, tipi...

Eventuellement un matelas de branchage, fait sur place, sous cet ensemble, surtout pour du camp de longue duree.

Rien que cela suppose au moins un sac de 80 a 100 l.

Rajoutons l'equipement vestimentaire tant sur soi qu en back-up dans les sacs, la bouffe, le carburant pour le rechaud, les ustensiles de cuisines, outillage, cordelette, kit premiers secours ou tout le moins bobologie...
...

Et son sac "a la journee" a toujours avoir sur soi en cas de coup dur, ce sac aidant a assurer sa survie en cas de perte du reste du materiel.. thermo, rechaud dans son sac avec un peu de carburant ET un kit feu sur soi. Sa carto, compas, GPS et GSM ou tel sat...

Bref, si il est des conditions ou aucun compromis ne doit se faire niveau equipement, ce sont bien celles ou on evoluera en milieu arctique/subarctique en hiver (tout aussi bien qu en milieu montagnard, avec des contraintes differentes il est vrai).

Si pour des ballades a la journee, les solutions "synthetiques" offrent d excellentes alternatives pour l utilisateur, des qu on passe a des virees sur plusieurs jours avec feu de camp, personnellement j opte pour du tout laine, coton ou polycoton (pour les couches exterieures, jamais les sous vetements, c est vrai)... bref plutot quelque chose de robuste, necessitant peu d entretien sur place et dont les qualites thermiques et mecaniques sont durables dans le temps de la viree. La laine utilisee en sous vetement offrant le gros avantage de ne pas sentir, au fil des jours qui passent.

Quelques idees en vrac...
a bientot,
Lambda


par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le Mar 11 Jan - 9:20


lambda a écrit:Bonjour a vous,

personnellement j opte pour du tout laine, coton ou polycoton (pour les couches exterieures, jamais les sous vetements, c est vrai)...

a bientot,
Lambda

Bonjour,

merci pour ta contribution complémentaire permettant aux gens de se faire une idée de ce qu'est la préparation matériel pour voyager la Haut, qui plus est en Hiver! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Par contre, tu utilises du coton ou polycoton pour les couches extérieures? Je n'en use jamais en hiver.
Le coton emmagasine trop l'humidité lors des petits redoux et a tendance à mettre trop de temps pour sécher et donc à être plus conducteur de chaleur. De plus par expérience vécue, une fois tombée dans l'eau, à l'extérieur il met vraiment peu de temps à geler par grand froid (surtout par effet du vent) à vous enfermer dans un coque de glace contrairement à d'autres textiles spécifiques comme on peut en trouver de nos jours qui retarde les effets du gèle.

Tu utilises quoi comme marque de vêtements extérieurs?


par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le Mar 11 Jan - 11:53

Bonjour!

J'utilise en effet du coton ou poycoton, mais uniquement en couche extérieure, en ce qui concerne le pantalon ou pour une parka par exemple.

Ce choix est défini par les faits suivants:

- j'ai besoin, du fait de mes activités, pas extrêmes sportivement parlant mais plutôt orienté "bushcraft", souvent lourd, d'avoir une couche externe mécaniquement résistante et facile à réparer et entretenir avec les moyens du bord.

- Dans la période de l'hiver que je cotoie là bas (février-Mars), ce sont les mois les plus froids et avec pas véritablement de redoux suffisants pour que l'atmosphère soit humide et que le coton emmagasinne l' atmosphérique. Qui plus est, en absence d'intempérie, en travaillant sous couvert d'un bois, j'attrape vite chaud et enlève ma parka pour me retrouver en pull et ss vetement laine. Ainsi j'évite à tout prix l'apparition de transpiration au cours de mes activités.

- Pour la chute dans l'eau, je n'ai heureusement pas eu la malchance d'avoir encore cet accident. Ca reste un problème auquel je pense souvent et ce que m'ont conseillé les gens du crus est de se rouler dans la neige fraiche afin que celle-ci "absorbe" une partie de la flotte présente dans la couche extérieure de ses fringues, pour ensuite se désapper, essorer au maximum et remettre ces fringues sur soi, avant de mettre en route une stratégie nous tirant de ce mauvais pas (pas développé ici, pour éviter le HS), ce qui me semble plutot bien adapté comme façon de faire avec des vêtements en laine.
Ultérieurement, suivanat mon point de vue, pour ce qui est de la couche extérieure en coton, mieux vaudrait ne pas la remettre en effet pour les raisons que tu mentionnes et la remplacer par une bache, couverture, son sac de couchage, n'importe quoi de sec pouvant servir de coupe vent et limiter les pertes par convection...

juste quelques remarques et constatation de ma part, rien d'absolu... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour les marques, j'utilise un pantalon de chez Fjällraven (je ne me rappelle plus le modèle: barents ou autre) en polycoton avec des renforts au fessier et au genoux. en parka, une Wollrich (duvet et enveloppe en coton avec je crois un peu de nylon dedans).

Avant au niveau pantalon j'utilisais simplement un pantalon en velours cotelé, du genre de ceux que portaient les agriculteurs à une certaine époque.

et dessous, des ss vetements jambes longues "collants" en laine.

à bientôt.
Lambda


par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le Jeu 5 Juin - 13:58

J’ai eu l’opportunité et la chance de travailler comme handler et musher au Québec l’hiver dernier. Je vivais sur place, au chenil, sur un site préservé fait de forêt boréale et de lacs gelés.


La problématique pour m’équiper pour le travail par grand froid en extérieur étant différente d'une simple sortie ou d'une randonnée, j'ai cherché et trouvé des solutions efficaces pour répondre aux exigences des activités qui m'attendaient. Je partage donc ici mon expérience pouvant intéresser d’autres personnes confrontées au même problème.


Je cherchais une tenue:


  • pas trop onéreuse
  • pratique et solide
  • protégeant contre des températures allant de -15/-20°C à -30°C (voir moins - sur une durée d’exposition courte)
  • ne craignant pas le terrain (griffes des chiens, branches, glace, ...)


Le maitre mot est : MODULARITE. Il faut pouvoir s’adapter en fonction des températures et des activités de la journée. Certaines tâches étant plus ou moins dynamiques ou exposant plus ou moins aux éléments, notamment au vent. Le fameux windchill factor (facteur de refroidissement éolien) prend ici tout son sens ! Exemple : j'ai senti un début de gelure aux oreilles après quelques minutes d'exposition au vent sur terrain dégagé au sommet d'une colline. Je n'avais pas ma chapka mais seulement un bonnet qui était pourtant suffisant en contrebas, à l'abri des arbres. Il faut se méfier de ce type de situation car l'apparition d'une gelure est indolore ! 

Au sujet des gelures, cf. : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Les activités étaient variées : travailler au chenil, travaux de bricolage ou pelletage de la neige, sorties en traineau dont les durées étaient variables, ou bien aller se ravitailler en motoneige. Ces différentes situations nous exposent différemment au froid et il faut gérer sa tenue en couches, que l’on peut ajouter ou retirer en fonction.


Equipement (tous les éléments d'origine militaire ont été acheté en surplus à Montréal) :



  • la clé de voûte de l’ensemble vestimentaire : ma parka grand froid de l’armée canadienne ! Modéle : OG107. Solide (elle n’a jamais été détériorée malgrés les grosses pattes de mes amis canins), pas cher (100$ d’occasion) et pratique (grande poches indispensables pour stocker provisoirement petits outils, gants, laisse, etc. + doublure amovible). Couvrant jusqu’à mi-cuisse. Parfait !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], sur Flickr


  • t-shirt technique ou pour sports d’hiver de grande surface sportive (quoi qu’il en soit, toujours synthétique pour éviter de stocker la sueur)



  • pull épais militaire en mélange laine / synthétique



  • grosse veste polaire épaisse



  • pantalon de ski de grande surface sportive qui a bien tenu et m’a toujours bien protégé pour un prix correct



  • plusieurs paires de gants en fonction de l’activité : 


         - moufles de l’armée pour le traineau et la motoneige avec sous gants

         - gants type gants de ski - trouvés en surplus pour activité manuelle

         - sous gants syntétiques pour travaux demandant une mobilité plus fine (il faut éviter d'exposer directement ses doigts autant que possible)


  • deux types de couvre chef : un bonnet classique pour la plupart du temps et un autre type chapka pour les temps plus rigoureux et pour le traineau (les oreilles sont mieux protégées). De façon générale, il faut avoir toujours de quoi se couvrir la tête: les pertes thermiques par la tête son considérables !
  • bottes grands froids avec doublure amovibles indispensables, n'hésitez pas à mettre le prix pour une bonne paire. La protection des extrémités est ici primordiale. J'ai acheté les miennes sur place.
  • masque de ski: pour la motoneige et certaines sorties à traineau venteuses



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], sur Flickr


par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le Sam 7 Juin - 22:59


on reconnait tres vite le bon materiel de m***e marketing, ca ne rigole pas, j ai eu une paire de gant ou j ai faillis preder mes doigts. J adore le surplus de l armee Canadienne, j ai un long john de ma date de naissance 1986,  ou je peux dormis sur la neige sans probleme


par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le Mar 10 Juin - 14:41


Il est intéressant de noter que chaque élément matériel est souvent c*!çu pour un type d'usage. Il s'adaptera donc plus ou moins bien en fonction de l'activité pratiquée pour laquelle il n'a pas été pensé.

Exemple : une veste en duvet de type doudoune est très efficace contre le froid dans le cadre d'une randonnée ou pour le soir au bivouac. Lorsqu'il est question de travailler avec des chiens, c'est une autre histoire. Les personnes accueillies au chenil portaient souvent ce type de veste, il était nécessaire de leur prêter une autre tenue solide à enfiler par dessus pour éviter les déchirures que les pattes de chien n'auraient pas manqué de provoquer !

Dans le cadre précis de mon activité ici, les éléments trouvé en surplus au Canada ont fait merveille !
Robuste, efficace et pas cher. Du rustique comme dirait quelqu'un qui traine dans les parages ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'est un exemple simple pour bien préciser: à chaque type de matériel son type d'usage [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le Mer 2 Juil - 15:46


tant qu'on est dans le matos, ( et que tout a été dit ou presque ) j'ajoute juste la grande utilité de la paire de sous gants énumérée dans la liste de John C.
Ne perdons pas de vue que bien au chaud dans ses moufles grand froid, si on doit en sortir la main nue, l'amplitude énorme de température va être très agressive et pourra provoquer des lésions quasi immédiates. Surtout si en plus une petite couche de sueur recouvre nos doigts.

Et j'ajouterai que dans les pays d'en haut, si le relief le permet, je préfère un petit sac sur le dos et la pulka sur les reins. Niveau effort dans la neige il vaut mieux tirer que porter.
avatar
lambda
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE

Nombre de messages : 199
Age : 42
Localisation : pays-bas
Date d'inscription : 21/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum