[Matériel] Un exemple de configuration matérielle utilisée en milieu subarctique "estival"...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Matériel] Un exemple de configuration matérielle utilisée en milieu subarctique "estival"...

Message par lambda le Sam 19 Oct 2013 - 3:11

Salut à vous! Smile

Suite à la demande de Corazon, je mets ici une petite liste indicative de matos que j'emporte et utilise là haut, (Laponie finlandaise, environnement typiquement de Taïga et marécage, en "été"):

C'est un "bourgeon" de la discussion suivante:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Ici un exemple de liste, pour les virées "estivales" là haut, ca tourne tout le temps autour de cela:

(I) fringues:
- un bonnet en laine et une petite echarpe polaire dans le sac, un chapeau pour la journee,
- un t-shirt coton, une petite veste polaire a zip, un pull en laine (celui de ma marraine, vous en ai deja parle...  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image])
- une veste coton ciree de chez Brabour, et poncho tarp (ici uniquement utilise en tarp),
- pantalon de chez fjallraven en G1000 qui commence a demande pitie maintenant,
- paire de chaussette en laine epaisse+ 2 autres paires de rechanges,
- bottines cuir de chez meindl (membrane goretax ingterieure, mais morte, dechiree, rapee, piquee depuis un moment maintenant...)
- paire de gants de jardin en cuir...
 
En rouge, ce qui est utilise plutot la journee, le reste plutot la nuit (sauf chaussette qui ''tournent'' jour et nuit)... je dis ''plutot'' parce que je jongle avec ca si il m'arrive d'etre plus trempe que prevu a un moment donne de la journee, ou si en general, je suis dans un ''etat un peu different que ce qui etait prevu''... Donc rien de strict dans l'usage de ce materiel...

(II) Couchage:
- couverture de laine que j'avais legerement impregne d'huile de lin comme tapis de sol,
- sac de couchage synthe, entre 0 et +5 de confort,
- poncho tarp cite plus haut.

(III) bouffe/flotte:
- une popote qui va au feu,
- une kuksa,
- une cuillere en bois
- une nalgene d'un litre (la bas, l'eau est potable a meme les lacs et rivieres dans la plupart des cas (on peut developper ce point plus tard si vous voulez... bref pas de souci d'hydratation et de stockage), mais une petite fiole de micropur liquide quand meme en cas dse doute (jamais utilisee depuis que je traine la haut...)
- bouffe.
- grosses allumettes sous zips, fire steel sur soi et allumes feu boostes sur soi et dans le sac.

(IV) outils:
- petit fixe,
- petite hache,
- scie pliante fiskars
- cordelette a tout faire

(V) hygiene/bobologie:
- petit kit bobologie,
- gel hydroalcoolique,
- kleenex,

(VI) orientation communication:
- portable,
- GPS (Garmin 60)
- carto papier.
- compas
tout ca sur moi.

(VII) matos peche:
- canne telescopique fibre de verre,
- moulinet,
- bobine fil de reserve,
- bas de lignes montes (cuilleres et leurres).

(VIII) brol:
- kit couture,
- couteau croche
- petite pierre d'affutage
- quelques metres de tape...
- bougies chauffe plat ''8 heures'', 5 ou 6... toujours utile ces trucs la...
- appareil photo.

Tout cas dans un munro de 35 litres bien rempli, avec la couverture laine roulee dans son filet dorsal... ici, environ 14 kg avec bouffe et la nalgene remplie pour demarrer.

Un ensemble de chose simples, robustes, multi-fonction dans la mesure du possible, ne coutant pas forcément un bras, trouvables souvent au fond de nos placard.... Wink

à+,
Lambda


Dernière édition par lambda le Lun 21 Oct 2013 - 21:12, édité 1 fois
avatar
lambda
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE

Nombre de messages : 199
Age : 42
Localisation : pays-bas
Date d'inscription : 21/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Matériel] Un exemple de configuration matérielle utilisée en milieu subarctique "estival"...

Message par celinejulien le Sam 19 Oct 2013 - 4:43

pas mal, je prefere les bougies a la cire de miel et ca se mange
avatar
celinejulien
MEMBRE
MEMBRE

Nombre de messages : 300
Age : 31
Localisation : Moncton New-Brunswick CANADA
Date d'inscription : 21/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Matériel] Un exemple de configuration matérielle utilisée en milieu subarctique "estival"...

Message par lambda le Sam 19 Oct 2013 - 23:29

Salut! Smile

La liste n'a vraiment aucune vocation de ''modele du genre''. 
Elle ne reste qu'un exemple parmi tant d'autre absoluement adaptable, modifiable suivant ces habitudes, ces besoins persos, ces priorites liees a ces activites favorites et ses capacites physiques persos...
J'aime pas trop les listes parce que si on y fait pas gaffe, on oublie vite l'etat d'esprit qui est a l'origine de sa facon de s'equiper, associe a sa propre experience et repetition de ''trial and error'', pour se focaliser faussement sur l'objet, et raisonner en terme de comparaison et ''mentalite lego''...

Dans ce sens, ce qui me conduit a m'equiper ainsi, peu importe ce qu'est l'equipement c'est:
- en addition du fait d'eviter de voir un des points de la regle des 3 faillir et conserver le classique CMVD, avoir un matos simple, redondant, facilement raprable sur le terrain, fabricable soi meme dans la mesure du possible, vraiment perenne et d'un budget le plus raisonnable possible... en sachnat que je ne suis pas un ''performeur'', tout a l'oppose, j'aime vivre sur le terrain et du terrain autant que possible, bricoler, pecher, ceuillir, prendre mon temps... en ce sens la Laponie Scandinave et finnoise, se prete particulierement bien a cette facon de faire, sur du moyen ou long terme... Smile 

Bref... Very Happy tout ca pour dire que:
- partir en randonnee dans des coins sauvages, en Europe (ou ailleurs, hein, aussi) ca n'a pas szstematiquement a etre associe a ''une course a l'armement'' niveau matos, ca n'est pas associe a l'emport systematique de 40 kg de matos sur le dos.... un minimum de savoir faire, une connaissance au moins fonctionnelle de l'environnemnt ou on evolue acquise avec une succession d'experience souvent simples et humbles, un peu de debrouillardise... ca me semble faire partie des ''baggages, du matos'' vraiment essentiels qui conditionnera son sac...

Enfin pour retomber sur ton post, Celinejulien, les bougies en cire d'abeille, popurquoi pas en effet Smile, un exemple de petit truc sympa et si en plus a double usage... nickel! Smile

a+ et merci,
Lambda
avatar
lambda
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE

Nombre de messages : 199
Age : 42
Localisation : pays-bas
Date d'inscription : 21/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Matériel] Un exemple de configuration matérielle utilisée en milieu subarctique "estival"...

Message par Corazon le Dim 20 Oct 2013 - 2:20

Tout cela m'a l'air simple et efficace.  Je suppose qu'il t'a fallu du temps pour te limiter à l'essentiel ?

Point de vue bouffe, saurais-tu un peu développer ce que tu prends avec ?  Je m'imagine bien que le poisson et les fruits glanés sur place sont plus accessibles que chez nous, mais cela ne doit pas suffire si tu marches beaucoup ?

Et les moustiques : il n'y en a pas trop à cette période ?

_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Corazon
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 725
Age : 49
Localisation : Près de Liège, Belgique
Date d'inscription : 19/05/2011

http://www.nature-photos.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Matériel] Un exemple de configuration matérielle utilisée en milieu subarctique "estival"...

Message par John C le Dim 20 Oct 2013 - 23:20

Salutations!

+100 avec Lambda sur l'état d'esprit qui va de pair avec le matos importé. Et l'importance des connaissances qui influenceront le savoir être indéniablement. Je ne suis pas un performer non plus, la rando pour la rando, ça ne m’excite pas plus que ça. Ce que j'aime, c'est VIVRE le terrain, vivre au rythme naturel...sur ce point, je rejoins à 200% Lambda! Et toujours dans la même lancée, je ne suis pas fan non plus des listes à gogo...car comme dit plus haut, elles reposent sur un trio essentiel : SAVOIR+SAVOIR FAIRE+SAVOIR ÊTRE... Wink

Pour idée, voici ma p'tite liste perso (qui varie selon les lieux, temps d'engagement etc...)

1) Prévention, utilitaire et tout le tralala
-petite lampe de poche étanche
-petite lampe à dynamo (si j'ai plus de pile suite à un engagement prolongé...) dans mon EDC
-petite lampe strobo accrochée dans mon sac (5gr...12H d'autonomie...étanche, et 1,8km de visibilité! what else?)
-boussole à plaquette silva + compas plastymo en dégrés
-porte carte étanche + carte du pays+ carte de la région où je suis (dans l'idéal au moins du 1: 50 000)
-petit couteau de poche (un boker) toujours sur moi
-couteau plus costaud (ça varie : pohl force charlie one, trappeur norvégien etc...)
-hachette+petite scie pliante
-Si en "terres cosaques", le Kinjal (c'est obligatoire Wink)
-gants de travail en cuir
-lunettes solaires (norme balistique, c'est plus costaud)
-Tel potable MTT super robust (ou tel sat selon destination)
-gilet jaune de signalisation
-sifflet orange de signalisation
-popote Kelly kettle petit format inox avec poignée en alu, quart nalgène en inox et petite poêle ikea en inox. Une cuillère en titane (parfois, remplacé par une sculptée sur le terrain...). A celà s'ajoute un petite réchaud esbit et 3 pastilles au cas où.
-kit de toilette : un petit sac étanche avec à l'intérieur savon de marseille neutre en filet, brosse à dent coupée, petit miroir, pierre d'alun, serviette micro fibre et toute petite bassine pliable (trop pratique pour y mettre de l'eau chaude pour la toilette en tente, ou laver du linge etc...)
-un petit livre (celui dont je ne me lasse jamais..et que je n'ai jamais terminé Wink)
-3 bougies longues durée (en suif, consommable. Durée 8H par bougie).
-10m de fine paracorde.
-Un kit de bricolage (matos pour le cuir, croche, leathermann micra...)



2) Trousse individuelle de secours (mon plus gros colis. j'apporte ce qu'il faut pour 3 personnes sur 10 jours en moyenne. Et de quoi gérer les HARDD en milieu isolé. En moyenne, je me retrouve souvent à plus de 300km du premier vrai hôpital alors...)
-J'en ferai pas le listing pour l'instant..c'est long! Very Happy

3) Vêtements, kit feu et abris+couchage
-
un bob avec petite moustiquaire de visage amovible

-bonnet en laine
-papahka (ma coiffe cosaque en astrakhan)
-gants moufle (dès l'automne uniquement et jusqu'au printemps)
-sous gants en soie
-une polaire fine
-une swandrii (veste de laine bouillie)
-un tour de coup
-un foulard de coton
-2 teeshirt technique
-2 caleçon boxer
-2 paires de chaussettes en laine fines
-1 tenue de nuit (JUSTE pour la nuit : sharovary léger, chaussette en laine et tee shirt)
-1 pantalon de terrain (type 5.11, mais un truc confortable, à poche et costaud)
-1 paire de chiruca Husky (hautes pour les rivières et marais, imper-respirantes et confortables...)
-Si à cheval : paire de bottes en cuir pour l'équitation
-Plashch palatka (demi tente/poncho)
-10M de corde 7mm
-5 longs piquets en alu (ça peut se bidouiller, mais c'est tellement pratique pour moins de 50gr...)
-couchage (ça varie...): Si à cheval ou "trad" : couverture de laine, sac à viande en soie+peau de mouton. Si piéton : sac de couchage D1+ sac à viande en soie+sursac snugpack+tapis de sol mousse épais
-kit feu : j'en ai partout. briquet électronique, allumette en boite étanche, firesteel avec boite étanche avec coton imbibé (gel hydro-alcoolique) et quelques bougies chauffe-plat


4) EAU (l'eau : parfois on n'en manque pas...et parfois on fait 50km sans trouver UN seul point d'eau...cas vécu cette été, suite à 5semaines d'intense sécheresse. Je n'avais jamais vu ça de ma vie en milieu subarctique. Par ailleurs, traversant aussi des zones de steppes, plaines et moyenne montagne, j'ai toujours une capacité d'emport d'eau modulable)

-gourde nalgène 1L
-pour le camp de base : source de camp de base 4L (si je suis fixe, c'est pratique)
-si mobile : source 2L (logée dans la pochette prévu pour de mon sac à dos). L'eau de cette poche à eau est TOUJOURS potable (donc pour la conso comme la toilette...)
-gourde 800Ml inox kleen canteen (ça me permet de faire bouillir directement l'eau filtrée sur le feu...)
-pastilles micro pure forte (je ne les utilises que très rarement...)
-un foulard dédié à la filtration

5) Nourriture (tout dépend de la config et du trip. Soit trad, soit mobile etc...ci dessous pour 1 personne sur 10 jrs)
-sauces lyophilisées (au moins 3 sachets différents pour varier les gouts au repas)
-divers condiments (sel en grosse quantité (mais je l'utilise aussi pour sécher la viande ou le poisson ou pour les peaux), poivre, mélange d'épices "cosaques", bouillon cube)
-beurre salé
-lait en poudre
-miel
-farine (1kg à 2kg max)
-semoule (rapide, nourrissant et nécessite de peu d'eau ou de temps de prépa)
-riz (long à cuir, mais utile en cas de "caca mou" à toujours avoir en petite portion dans sa besace, au cas où)
-viandes ou poissons séchés (parfois, je la fais directement sur place, en fonction de la chasse/pêche par exemple. J'ai toujours un peu de fil de cuivre, quelques hameçons et du fil de pêche)
-le reste sur place (racine, verdure, fruit, etc...)

Bref, ça peut varier selon les lieux, activités etc...dans l'idée, ça ressemble à ça. Le tout est le plus souvent soit dans mon timber de Frost river (celui là, on peut le fixer facilement sur un cheval), soit dans mon SOF de Blackhawk. En solo, ça pèse entre 12 et 18kg selon l'emport de bouffes et d'eau. La claye de portage du SOF permet d'emporter ce poids sans aucun soucis!

Amical partage, Jonathan

_________________
John C, Instructeur de survie
 

École de vie et survie en foret: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Centre de formations aux compétences de Pisteur: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
École des cosaques : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

NE M'ENVOYEZ PAS DE DEMANDE CONCERNANT LES STAGES EVSF PAR Message privé : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Passez par la voix officielle: soit par le site survie-foret.com onglet contact "survieenforet "at" gmail.com, soit via le forum à la suite de l'annonce de stage visé où un membre de l'équipe vous répondra plus rapidement! MERCI! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

NOTRE PARTENAIRE MATÉRIEL pour l'EVSF: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
John C
Khan de la tribu!
Khan de la tribu!

Nombre de messages : 3245
Age : 38
Localisation : ICI ET AILLEURS, selon emploi du temps
Date d'inscription : 05/05/2007

http://www.survie-foret.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Matériel] Un exemple de configuration matérielle utilisée en milieu subarctique "estival"...

Message par lambda le Lun 21 Oct 2013 - 4:20

Salut! Smile

Oui corazon, comme je disais plus haut, il y'a forcement un incessant ''trial and error'' qui se fait dans nos vies de randonneurs, et c'est normal.... ca se fait au fil des annees, tout simplement... notre defaut ''societal'' d'aujourd'hui, c'est de croire obtenir du premier coup la solution parfaite pour toutes les situations. Ca n'existe pas, et n'existera jamais... tout est affaire de compromis qui reste ''les moins mauvais'' niveau matos et finalement ''bon pour nous'' tant que cela nous permet de realiser nos activites sans trop prendre de risque inconsideres, et ne vient pas polluer notre plaisir: on bouge pour voir, experimenter et s'enrichir, pas pour faire prendre l'air a un materiel quelqu'il soit... De plus, un point important que John souligne, c'est le fait de faire varier le compte tenu de son sac en fonction des situations/type de randonnees envisagees: un sac, ca se fait, defait, re-cogite a chaque preparation... il y'a il est vrai des piliers fondamentaux a respecter a chaque confection de son sac, des 'fonds de sacs'' permanents, mais ne pas hesiter a se remettre en question a chaque preparation me semble salutaire...

Un exemple d'evolution au fil du temps en ce qui me concerne, pour ces environnments subarctiques estivaux, mais aussi dans les ardennes aussi par exemple, que j'aime beaucoup:

le couchage... 

Comme beaucoup j'ai demarre ma vie de randonneur, petitot avec mes parents dans les pyrenees, en utilisant un sac de couchage synthe tout simple avec un mousse, formule tres classique du randonneur europeen somme toute.
Le fait que l'element feu soit tres present dans chacun de mes camps/bivouacs m'a fait petit a petit glisser vers la solution du couchage ''tout laine'' que j'affectionne beaucoup: dormir par terre love dans un poncho en laine fait soi meme ou une simple couvertire de laine, a cote du feu de camp, c'est un bonheur absolu... Smile.
Mais au final actuel, j'aime aussi le combi sac de couchage synthe/poncho ou couverture en laine pour les raisons suivantes:
- en mode ''sans feu, ou place a feu eloignee du camp, le poncho/couverture en laine me sert de tapis de sol isolant, meme si un peu humide, peu compressible et je dors dans mon sdc synthetique sous tarp.
- en mode feu tout a cote de moi, je glisse le sdc sous moi, il me servira de tapis de sol de fortune, et je dors avec la couverture de laine sur moi, ne craignant pas une escarbille ou la proximite du feu en general.
- si je paume la couverture, il me restera toujours le sdc, en utilisant ma veste ciree comme tapis de sol relativemnt resistant a l'humidite venant du sol...
- si je paume le sdc, il me restera toujours la couverture, en utilisant ma veste ciree comme tapis de sol relativement resistant a l'humidite venant du sol...
- si je paume tout... il faudra bien se demmerder sachant que l'element feu sera on ne peut plus preponderant pour le sur... Very Happy

Je ne vous parle ici que du poste ''couchage''/regulation thermique, mais tout cela reste applicable aux autres postes: ''hydratation'', ''nourriture'', etc... Wink sachant qu'il existe un overlapping plus ou moins evident entre ces differnets postes: ex typique, la popotte, ou mieux contenant allant sur le feu et pouvant etre ferme de facon etanche servant tant a la sterilisation de son eau (prealablement filtree si necessaire) qu'a la confection, emmaillote dans une de vos chaussettes de rechange, d'une bouillote salutaire Wink

Bref, l'accumulation de petits trucs et astuces combinee au respect des principes ''de survie/vie dehors'' (enseignes par John ici, et d'autres ecoles serieuses de par le monde et/ou acquis par experience)) ne peut se faire qu'avec du temps, et des retours de cogiteres reguliers la dessus...

Pour la bouffe: dans le meme esprit que ce qu'utilise John, quelque chose de simple, energetique, facile a preparer:
- de la semoule (facile a preparer, ne necessitant pas d'etre cuisinee avec de l'eau chaude)
- viande sechee
- fruits secs bien energiques et mangeable ''en course''
- crackers faits maison/gateau sec fait maison.
- quelques lyos toujours en fond de sac, parce que, soyons honnetes, ce sont des produits manufactures quand meme generalement bien au point pour le randonneur, et aussi facile et rapide a utiliser...
- cafe (autant que possible, autour du feu le soir... rhaaa...), chocolat.
- une ou 2 petites conserves de poisson ou pates, un truc gras, dont les contenants metalliques peuvent aussi reservir a autre chose Wink
... en gros...
je n'emporte pas souvent de farine, parce que pour les chapattis et autres, ca demande un peu plus pour moi de temps de preparation qu'avec les autres trucs cites plus haut, et le soir, une fois bien pose au camp, la faineantise n'est jamais bien loin...

Pour les moustiques, en effet, c'est Ze inconvenient, il est vrai... Very Happy Very Happy et en effet, j'ai oublie de mentionner ca dans ma ''liste'' mais ca me semble implicite a mes yeux... j'utilise une moustiquaire de tete sur le chapeau a large bord cite plus haut, et parfois une moustiquaire de grande taille qui se jette assez facilement sur le tarp une fois celui ci monte. en gros de la mi juin jusqu' a la fuin aout, moustiques, black flies et midges et consors restent dans ces regions nos compagnons de voyages tenace et voraces... ca peut fluctuer d'une annee a l'autre en terme de densite, mais ils restent touhjours presents d'une annee a l'autre... en ce sens, decouvrir et arpenter ces regions subarctiques de la fin aout/courant septembre, durant le ''ruska'' reste a mes yeux optimal, c'est ma periode ''estivale'' favorite: journees encore longues, plus de soleil de minuit il est vrai, temperatures petit a petit plus fraiches, couleurs somptueuses, periode de ceuillette et peche par excellence... et pas de suceurs de sangs volants! Smile

Justes quelques remarques complementaires encore une fois... Smile

a+!
Lambda
avatar
lambda
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE

Nombre de messages : 199
Age : 42
Localisation : pays-bas
Date d'inscription : 21/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Matériel] Un exemple de configuration matérielle utilisée en milieu subarctique "estival"...

Message par Corazon le Lun 21 Oct 2013 - 5:49

Salut

Merci à vous deux pour ces réponses détailles et instructives.

Amitiés
Martin

_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Corazon
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 725
Age : 49
Localisation : Près de Liège, Belgique
Date d'inscription : 19/05/2011

http://www.nature-photos.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Matériel] Un exemple de configuration matérielle utilisée en milieu subarctique "estival"...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum