Stage Norvège 2013 : compte-rendu et photos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stage Norvège 2013 : compte-rendu et photos

Message par D2 le Jeu 29 Aoû 2013 - 1:10

J'ai eu la chance de pouvoir découvrir le stage "Vie et survie en milieu boréal, Niveau 1-Initiation" cet été du 31/7 au 11/8.

Je connaissais un peu la Norvège, plutôt en touriste ou pour le travail, donc principalement la Norvège des villes et de la côte.

Ce stage est une immersion dans une autre Norvège, celle de l'intérieur, des grandes étendues inhabitées, de la taïga, de la toundra, des montagnes et des lacs mais aussi des petites villes et hameaux que nous avons traversés.

 

Une petite remarque préliminaire qui a eu son importance pour moi, ce stage est réellement accessible à tous et à toutes, après avoir validé le 3 jours tout de même !

En effet je ne suis pas un grand sportif, j'approche de la cinquantaine mais l'encadrement est excellent (ce n'est pas une nouvelle sur ce forum) et le rythme du stage est étudié de manière à favoriser la récupération.

 

Les 12 jours furent un fabuleux mélange d'excitation et d'anxiété, de rires et de peines (physiques uniquement), de rencontres et de solitude, d'étude et de détente, de discussions et de silences, de repos (mérité) et d'effort (mérité aussi), de froid et de chaud, en bref un vrai bonheur et une vraie expérience de vie en pleine nature.

 

Nous étions 4 hommes et une dame et nous avons marché sur environ 100 Kms en ressenti, ce qui signifie en tenant compte du poids du sac et du dénivelé, la distance en soi est d'ailleurs peu importante tant les milieux traversés (voire la condition physique et la météo) ont une influence sur la progression.

 

En novice de la marche en autonomie et en mode engagé, je n'étais pas préparé (ou mal ce qui revient au même) et mon rythme de marche était assez lent mais tout le groupe s'est adapté à moi avec beaucoup de gentillesse et nous avons fini ensemble.

 

Je ne vais pas dévoiler le déroulé du stage en détails, inscrivez-vous ! mais voici quelques points à retenir :

 

- Pesez votre sac avant et entrainez vous au portage, je m'étais préparé à la marche mais mon sac était plus lourd que ce que John recommande et il faut vraiment rajouter 10 kgs de nourriture et d'eau en moyenne, plus si vous êtes gourmand, ce qui implique d'avoir aussi de la place disponible : 8 kgs de nourriture remplissent facilement un sac de 15 litres.

 

- Ayez des sacs étanches pour vos affaires : même si vous avez un sursac, l'eau peut venir de l'intérieur, exemple une poche d'hydratation crevée ...

 

- La nourriture est importante et John explique comment préparer une expédition mais les petites douceurs influent sur le moral, je me suis maudit d'avoir oublié d'acheter des dosettes de café ou de thé.

 

- De bonnes chaussures ont sauvé ma motivation, quand les pieds restent secs dans les marais ou après un gué on se sent heureux, comme quoi il ne faut pas grand chose, sans compter les ampoules qui sont minimisées, et les chevilles protégées.

Mes Chiruca furent mon premier achat et ne m'ont pas déçues.

 

- Il pleut en Norvège ! si il est une chose qu'on apprend vite c'est de gérer ses couches et je vous assure que j'ai gagné quelques minutes en montage de tente. Ne vous fiez pas trop aux dates du stage, le temps change vite.

 

Durant 12 jours il y a beaucoup de variété et chaque jour a son lot de surprise et de découvertes, en ce qui nous concerne la longue sécheresse (5 semaines) qui nous avait précédé a éliminé nombre de moustiques mais ne nous a pas empêchés de voir des rennes tous les jours, des rapaces, des grenouilles, des tétras et de nombreuses laissées ou empreintes.

 

L'oreille aussi est à la fête, on peut aussi se faire réveiller par un renne rouspétant de voir son territoire envahi ou découvrir le bruit sourd du tétras qui décolle. Pour le reste de la faune boréale, le musée d'Elverum est aussi très intéressant et John le connait par cœur, ses explications sont d'ailleurs beaucoup plus riches que la signalétique du musée, il devrait réaliser un audioguide francophone...

 

Pour finir les Norvégiens sont charmants, serviables et accueillants, à la fin du stage lorsque qu'on découvre le festival d'Elverum ou même au parc de Gutulia on discute (en anglais), on échange et on rigole, sans oublier les gaufres, ah les gaufres...

 

Mange takk (merci beaucoup) pour cette aventure
Pierre




D2
MEMBRE
MEMBRE

Nombre de messages : 7
Age : 51
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 20/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stage Norvège 2013 : compte-rendu et photos

Message par Stéphane D. le Mer 23 Oct 2013 - 19:02

Joli résumé, merci ! (que je découvre maintenant...)

Stéphane
avatar
Stéphane D.
MEMBRE
MEMBRE

Nombre de messages : 327
Age : 45
Localisation : CH-Orbe
Date d'inscription : 19/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stage Norvège 2013 : compte-rendu et photos

Message par lambda le Mer 23 Oct 2013 - 20:17

Merci à toi pour ce retour concernant cette belle expérience! Smile
Belles photos où on ressent bien la sérénité "du moment", surtout avec la deuxième!

à+,
Lambda
avatar
lambda
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE

Nombre de messages : 198
Age : 42
Localisation : pays-bas
Date d'inscription : 21/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stage Norvège 2013 : compte-rendu et photos

Message par ralphb le Jeu 12 Déc 2013 - 5:56

Il m’aura fallu du temps pour écrire ce mot ! Je voulais faire un compte rendu complet (et donc très long) et au final après avoir écrit des tartines je pense qu’il n’est pas utile d’essayer d’expliquer mon ressentit dans la foret. Je ne saurais pas forcément partager cela.


Concrètement un signe qui ne trompe pas : je parle encore régulièrement de ce stage (et de la Norvège) depuis !


Cette année était un peu particulière puisqu’une sècheresse assez rare avait sévi avant notre arrivée. Cela a eut plusieurs impacts sur les paysages, le franchissement (beaucoup de marais pouvait être traversés facilement alors que le contournement semblait de règle sinon), la gestion de l’eau (il nous est arrivé de ne pas trouver d’eau pendant une journée complète) et… les moustiques ! Pas une seule fois nous n’avons eut besoin de notre moustiquaire de tête et nous avons croisé peut être un ou deux spécimens qui semblaient perdus. Je ne me souviens même pas avoir été piqué !


Si je devais commencer par ce qui m’a le plus marqué : les paysages et la foret du coin. Comme dit plus haut je vais laisser chacun à son idée. Pour ma part j’y retournerais bien volontiers. L’idée même d’y aller en solo me tente, ne serait-ce que parce que je ne suis pas sur de trouver beaucoup de monde pour y aller avec moi, mais il me faudrait encore me former !


Sur le stage lui même, plusieurs points : 


  • La préparation et surtout mon matériel étaient incorrects. Cela n’est pas un drame, je n’en suis pas mort sur le coup (ni même après…), mais j’avais tablé sur un certain poids, testé la totalité de mon matos (dont une partie est de la récup…) et très mal évalué le poids supplémentaire que représenterais la nourriture. Résultat, un sac confortable pour un certains poids peut être très mauvais pour un poids légèrement supérieur. Et c’était mon cas. J’ai pu faire sans trop de problème les trajets, mais l’inconfort empêche de profiter de beaucoup de choses et « ralentit l’esprit ». J’ai cessé définitivement de faire des concessions sur le matériel. J’avais beaucoup de matériel ultra léger (très bon par ailleurs), mais cherchant à minimiser le coût, je préfère avoir un matériel qui soit un peu plus lourd sur les petites sortie mais que je puisse utiliser en parfaite confiance sur des sorties plus longues/isolées.
  • J’ai ressentit plus d’une fois de la frustration à ne pas en savoir « déjà plus », comme pister une bête, reconnaître telle essence d’arbre, etc. Là dessus si vous avez l’occasion de faire ce stage profitez avant pour bien apprendre, il y a beaucoup de choses possible une fois dans la foret et c’est vraiment intéressant de pouvoir tout mettre en pratique. Ca n’est pas obligé mais ça serait mon conseil. Après il y a déjà pas mal à apprendre sur place aussi ! Disons que plus l’on en a fait avant, plus on peut en faire pendant et que le contexte s'y prête.
  • Niveau prix, étant resté en Norvège avant et après, j’ai appris qu’un stage avec des gens du cru vous coûterait quasiment le même prix (voir bien plus cher dans certains cas) ! Je partage cette info car ça me semble quand même nettement plus simple de faire cela avec l’EVSF et en Français !


Pour ce qui est de l’encadrement, je me joins aux compliments habituels ! Je continuerais pour ma part à me former à l’EVSF à chaque fois que je parviendrais à résoudre le traditionnel conflit « j’ai du temps OU j’ai de l’argent ». Si je réussi à avoir les deux je plongerais volontiers pour de nouveaux la Norvège, avec un matériel bien plus adapté et probablement plus de formation pour mieux profiter encore.
 

Ps : sinon en dehors du stage, je ne peux que conseiller la Norvège. Hormis les prix qui sont vraiment très élevé, le droit à la nature, la nature elle même vraiment belle, la confiance mutuelle qui organise tous les échanges et le respect assez généralisé rend la destination très agréable.

ralphb
MEMBRE
MEMBRE

Nombre de messages : 25
Age : 40
Localisation : France
Date d'inscription : 07/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stage Norvège 2013 : compte-rendu et photos

Message par Valentin le Ven 13 Déc 2013 - 1:56

Bonjour,

Merci pour le partage !!! "un ptit goût de re-viens y" on dirait...
avatar
Valentin
MEMBRE
MEMBRE

Nombre de messages : 366
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 10/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stage Norvège 2013 : compte-rendu et photos

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum