[Hypothermie] Quand on traverse la glace/banquise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Hypothermie] Quand on traverse la glace/banquise

Message par celinejulien le Dim 22 Jan 2012 - 5:39

Voilà, en voulant promener mon chien sur la banquise de mer a cote de chez moi, j'ai voulu accéder sur celle ci, j'avais remarqué qu'il y avait de l'eau courante, mais pas plus de 15cm. Sur de moi et de mes bottes en caoutchouc, fourrée, je me lance.

La banquise fait plus de 15 cm  d'épaisseur, et j'avais l'habitude de my promener, mais je n avais pas pris en compte de la chute de neige, donc un redoux de la température (logique, non); j'enjamba la premier morceau de banquise et au suivant, je passe dans un trou de neige (la neige s'était accumulée, mais pas de glace en dessous). L'eau arriva à mi genoux, je m'extirpa avec hâte et premier réflexe,(évidemment des flashs de l'émission de Bear Grylls  Evil or Very Mad ) j'ai rétiré mes chausettes, remplis mes bottes de neige et vida, pour retirer l'humidité (note pour plus tard, pensez a enlever, les semelles en feutre et doublures); Puis j'ai filé à la maison pour réchauffer les petons; ca va mieux, mais je reste toujours impressionné par la descente en température des pieds

Question:
Que faire si cel a nous arrive et qu'il nous est impossible de faire un feu? la technique de la neige est elle bonne?

Bon je préfère que ca m'arrive, a coté de chez moi et savoir quoi faire et que la première fois en randonnée
avatar
celinejulien
MEMBRE
MEMBRE

Nombre de messages : 300
Age : 31
Localisation : Moncton New-Brunswick CANADA
Date d'inscription : 21/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hypothermie] Quand on traverse la glace/banquise

Message par John C le Dim 22 Jan 2012 - 7:34

Bonsoir,

raisonnons un peu sur le sujet :

-l'eau conduit 25 à 27X plus vite la chaleur que l'air.

-en eau froide, le refroidissement arrive donc 25x plus vite que dans l'air

-La neige, de par sa structure, est composée d'air, d'où son coté isolant. Compactée, elle isole beaucoup moins (moins d'air) et surtout elle se transforme en "glace" et là devient carrément "refroidissante" par sa conduction de la chaleur...

-à -30°, tes vêtements mettront moins de 3minutes à geler superficiellement même gorgés d'eau et sur toi avec ta chaleur corporelle...(ce sont les "mémo" que donne les instructeurs norvégiens à leurs soldats en formation survie...)

-Nu, tu peux résister moins de 30minutes à une température de -30° avant de te retrouver en situation de thermorégulation critique seuil d'hypothermie modéré voir moyenne (ce sont les "mémo" que donne les instructeurs norvégiens à leurs soldats en formation survie...).

Un facteur important : la température extérieure au moment de la chute et la force du vent (wind chill factor) : à -10° sans vent c'est plus supportable qu'à -3 avec 40km/h de vent...Selon les considérations données plus haut, à -3 c'est beaucoup moins supportable mouillé, que sec à -10°...

La chute dans l'eau en passant à travers la glace est un grand classique d'en Haut. Même les initiés peuvent parfois se laisser piéger. Un premier conseil est de TOUJOURS garder en mémoire les évènements climatiques récents afin de bien connaitre son milieu, son état et ses reliefs. Les modifications de température remontant affecte énormément les couches de glaces et la neige venant par dessus assure une isolation de la glace vis à vis du "grand froid" extérieur et l'eau sous la glace n'étant pas moins froide, "réchauffe" tranquillement la glace par en dessous. Dès lors, tout est fragilisé et devient un véritable piège!

Autre point : dans ton histoire, tu as eu de la chance car tu n'as pas subit une immersion totale, provoquant par là même un choc thermique, l'incapacité respiratoire potentielle l'accompagnant, et un refroidissement du corps encore plus rapide avec la perte de la motricité, qui complique sérieusement la possibilité de sortir de l'eau...L'issue est malheureusement souvent la noyade...

Je privilégie toujours la prévention :

-bâton de marche et tester une glace, même épaisse!
-ne pas passer aux endroits où la glace est visiblement trop fine (voir l'eau en dessous de 10cm de glace, je tente pas.... éviter les tournants dans les rivières...)
-j'ai toujours un kit feu dans une boite étanche sur moi dans ma veste et un autre dans mon sac
-j'ai toujours en pleine hiver un petit sac étanche avec une tenue "effet chaud" de rechange (Bonnet en laine, gants en laine, chaussette en laine, et sous-vêtements).

Dans la mesure du possible, on évitera de traverser les étendues gelées en période d’embâcle et de débâcle. En pleine hiver avec un froid constant (supérieur à -10), c'est autre chose : les voies navigables de la période estivale deviennent des autoroutes à traineau l'hiver! Mais ça n'empêche pas de rester vigilant :

Un premier réflexe est de toujours se munir d'un bâton de marche pour tester la glace avant d'y mettre les pieds.

Un second réflexe est de suivre systématiquement les pistes des animaux (loups, cervidés, rennes etc...) qui savent d'instinct généralement où poser le pied...C'est donc un bon indicateur de solidité de la glace.

Voilà pour quelques conseils en vrac question progression! Very Happy


Maintenant, tu tombes dans l'eau. Tu t'en sors :

-retirer le plus rapidement possible tes vêtements et les essorer au maximum.

-si tu as un kit feu, allumer un feu en moins de 3minutes et te protéger des éléments dont le VENT. Ne pas se coller au feu au risque de se brûler. Si exposition prolongée dans l'eau, ne pas se frictionner le corps mais le laisser se réchauffer de l'intérieur et une fois encore pas trop près du feu. Se forcer à bouger les membres et leurs extrémités. Boire de l'eau tiède (jamais chaude = risque de choc) est une solution.

-si tu n'as pas de kit feu et que tu es loin de tout (c'est la MERDE!!!). Selon la température extérieure, retirer tout tes vêtements qui restent trop humides et risquent de geler. T'activer un peu physiquement pour te réchauffer par thermogenèse sans pour autant chercher à transpirer ou à bouffer ton quota de carburant, et crever quand même au final faut de quoi chauffer la baraque dans la durée de l'épreuve! Bien te protéger du vent. La position de chaleur (recroquevillé et jambes jointes et mains sous les aisselles, menton rentré) permet de conserver un minimum de chaleur et de "chauffer" (façon de parle hein) un temps soit peu le corps...Puis remettre tes vêtements et partir aussitôt à la civilisation (refuge, campement, village...) pour vite te changer et désenclencher le mécanisme d'hypothermie lancé. Il est important dans ce cas précis durant le trajet de toujours bouger les orteils dans les chaussures, et garder les mains au chaud près du corps comme sous les aisselles pour éviter les gelures (en situation d'hypothermie, la vasoconstriction va faire que tu auras moins de sang dans les extrémités pour rediriger le tout vers les organes vitaux. Tes mains et pieds en seront d'autant plus sensibles à la brûlure du froid et tu perdras beaucoup en dextérité.). L'idée de s'activer suffisamment physiquement pour contrer par ton dégagement de chaleur la gelée des vêtements s'installant potentiellement. Mais ce "jocker" là ne peut marcher que quelques dizaines de minutes, une heure tout au plus par Grand froid. Après...y'a pas d'après.

Faut donc pas être bien loin de la civilisation et être en mesure de la gagner rapidement, mais partir sans kit minimal, c'est n'importe quoi, même à 500m de chez soi (je parle pas d'emporter un sac de 10kg, mais un EDC adapté au milieu grand froid quoi...). Il y a de nombreuses anecdotes de personnes se paument en forêt lors de tempête de neige à moins de 30m de leur campement sans être capable de le retrouver! par temps extrême (la grand froid, ça en est non?) on part toujours équipé!

Neige, pas neige?

Les avis divergent beaucoup à ce sujet, y compris dans le domaine médical. Le soucis, c'est de prendre en compte ton état de santé en fonction de ton temps d'immersion et des facteurs climatiques présents.

La technique de la neige fonctionne mais n'est pas optimale. Il faut de la poudreuse riche en air pour absorber un peu d'eau. L'essorage marche mieux, et l'humidité restante ne sera que difficilement "captable" par la neige car vraiment infime. Et puis faut contrôler de ne pas en rajouter non plus, de l'humidité...

Encore une fois, mieux vaut prévenir, que de se raidir Wink

cordialement, Jonathan

_________________
John C, Pisteur, Instructeur de survie, spécialiste de la culture cosaque et bashkir.

 

Site de l'Ecole Ichmoukametoff : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


NE M'ENVOYEZ PAS DE DEMANDE CONCERNANT LES STAGES EVSF PAR Message privé : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Passez par la voix officielle: soit par le site survie-foret.com onglet contact "survieenforet "at" gmail.com, soit via le forum à la suite de l'annonce de stage visé où un membre de l'équipe vous répondra plus rapidement! MERCI! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

NOTRE PARTENAIRE MATÉRIEL : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
John C
Khan de la tribu!
Khan de la tribu!

Nombre de messages : 3248
Age : 38
Localisation : ICI ET AILLEURS, selon emploi du temps
Date d'inscription : 05/05/2007

http://www.survie-foret.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hypothermie] Quand on traverse la glace/banquise

Message par celinejulien le Dim 22 Jan 2012 - 16:36

Merci John, j'ai vraiment appris à mes dépends, c'est que plus tard que je me suis dis d'avoir un baton et sac étanche avec des vêtements (bien sur j'ai tout à la maison. je vais me préparer un kit complet.

c'est une banquise de mer, accès par la plage que je connaissais bien, j'avais même demandé à des locaux.

Mon chien qui teste la glace pour moi (elle aboit, et tourne en rond autours de moi), était a 200m dans une autre direction à ramener la balle. J'ai vraiment accumulé tous les facteurs pour "réussir" mon échec.

Chat échaudé craint l'eau froide Laughing

J'espère que la prochaine qu'une "merde" comme ça m'arrive, mon cerveau m'enverra des flashs de tes précieux conseils et pas ceux de Bear Grylls
avatar
celinejulien
MEMBRE
MEMBRE

Nombre de messages : 300
Age : 31
Localisation : Moncton New-Brunswick CANADA
Date d'inscription : 21/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hypothermie] Quand on traverse la glace/banquise

Message par John C le Dim 22 Jan 2012 - 19:57

celinejulien a écrit:

c'est une banquise de mer, accès par la plage que je connaissais bien, j'avais même demandé à des locaux.

Bonjour,

la banquise, l'eau de mer en hiver, c'est ce qu'il y a de pire. La forte salinisation de l'eau retarde le processus de congélation. L'eau de mer gèle en moyenne autour des -5°. Ce qui fait que techniquement, quand tu tombes dans l'eau, l'eau peut être bien en dessous de 0, ce qu'il n'est jamais le cas pour un lac intérieur gelé...

cordialement, Jonathan

_________________
John C, Pisteur, Instructeur de survie, spécialiste de la culture cosaque et bashkir.

 

Site de l'Ecole Ichmoukametoff : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


NE M'ENVOYEZ PAS DE DEMANDE CONCERNANT LES STAGES EVSF PAR Message privé : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Passez par la voix officielle: soit par le site survie-foret.com onglet contact "survieenforet "at" gmail.com, soit via le forum à la suite de l'annonce de stage visé où un membre de l'équipe vous répondra plus rapidement! MERCI! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

NOTRE PARTENAIRE MATÉRIEL : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
John C
Khan de la tribu!
Khan de la tribu!

Nombre de messages : 3248
Age : 38
Localisation : ICI ET AILLEURS, selon emploi du temps
Date d'inscription : 05/05/2007

http://www.survie-foret.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hypothermie] Quand on traverse la glace/banquise

Message par lambda le Lun 23 Jan 2012 - 22:33

Salut!

Merci CelineJulien pour le partage de ton expérience, et heureux que tu t'en sois bien tirée!

Et à John pour tout ces excellents rappels essentiels!

Peut être juste un petit rajout en ce qui concerne un matériel bien utile et pas encombrant à toujours avoir sur soi pour ce type d'environnement:

- intégrer sur le matériel sur soi immédiatement accessible, une paire de "pics à glace" (pas sûr de la dénomination exacte en français/anglais) permettant de se hisser au dehors du trou en les utilisant commes des points d'ancrages déplacables.

En finnois, on appelle ca des naskalit (naskali au singulier, je crois)..

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

à+!
Lambda
avatar
lambda
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE

Nombre de messages : 199
Age : 43
Localisation : pays-bas
Date d'inscription : 21/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hypothermie] Quand on traverse la glace/banquise

Message par celinejulien le Mer 25 Jan 2012 - 17:20

excellent, on peut fabriquer cela à partir de clous de charpentier?
avatar
celinejulien
MEMBRE
MEMBRE

Nombre de messages : 300
Age : 31
Localisation : Moncton New-Brunswick CANADA
Date d'inscription : 21/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hypothermie] Quand on traverse la glace/banquise

Message par Toornaarsuk le Mer 25 Jan 2012 - 21:30

celinejulien a écrit:excellent, on peut fabriquer cela à partir de clous de charpentier?
Prend en compte que ça doit pouvoir supporter la traction d'un homme mouillé avec ses vetements et son sac (si possible). Mais pour le coup je ne suis pas spécialiste des charpentes.
avatar
Toornaarsuk
MEMBRE
MEMBRE

Nombre de messages : 87
Age : 30
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 10/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hypothermie] Quand on traverse la glace/banquise

Message par lambda le Jeu 26 Jan 2012 - 0:25

Salut à vous,

j'ai eu l'occasion d'en avoir en main et les pointes sont en acier en effet, mais faiblement trempé, ou du moins la trempe semble très douce.

L'ensemble ne doit pas être cassant et resister à des chocs répéter et des forces de flexion importantes.

le truc c'est que la glace peut être vraiment vraiment très dur au point d'émousser un clou en fer dés le premier plantage (constaté sur le tranchant de grosse lame de camp, pourtant correctement traitée et trempée, rapidement émoussée après creusage de trou dans la glace).

Une paire de tige d'acier avec une faible teneur en carbone, mais quand même trempable, d'assez grosse section (1cm de diametre par ex...), avec une pointe forgée/usinée au profil conique assez ouvert. le tout ayant subi de bon TT, une trempe à l'huile assez douce, et une séquence de revenus assez poussée devraient donner un résultat pas mal.

Le tout très solidement emmanché, coller, riveté/maté sur un montage en soie traversante, en ne laissant pas dépasser la pointe de trop loin du manche. 3-5 cm par exemple, pour éviter que la point ripe à l'usage sur la glace et assurer un bon plantage réussi à chaque fois.

Une alternative qui donnerait une paire de pics solides, à réaffuter de façon périodique certe, mais pas trop souvent.

une possibilité de réalisation parmi d'autres...

à+,
Lambda
avatar
lambda
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE

Nombre de messages : 199
Age : 43
Localisation : pays-bas
Date d'inscription : 21/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hypothermie] Quand on traverse la glace/banquise

Message par celinejulien le Jeu 26 Jan 2012 - 0:38

Merci Lamba,

Où trouverait on ce type d'acier dans la vie de tous les jours? C'est pour m'aider à mieux le visualiser.

Au fait qu 'en penses tu?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[mode HS]
Sinon on voit que tu touches ta billes concernant les aciers Cool mais je n'ai pas encore un encore un coin forgeron à la maison [fin mode hs]


Dernière édition par celinejulien le Jeu 26 Jan 2012 - 1:35, édité 2 fois
avatar
celinejulien
MEMBRE
MEMBRE

Nombre de messages : 300
Age : 31
Localisation : Moncton New-Brunswick CANADA
Date d'inscription : 21/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hypothermie] Quand on traverse la glace/banquise

Message par lambda le Jeu 26 Jan 2012 - 1:02

Salut!

Tu pourrais trouver ce type d'acier (on va dire entre 0.5 et 0.7 % de C (ce qui est déjà pas mal) niveau carbone) par exemple:
- dans de vieilles rapes de maréchal ferrant (brocante par ex...)
- certains "fers à béton",
- tirants de coffrage (mais plutôt à 0.7/0.8 % de C)
...

Au passage, en Scandinavie ou Finlande on voit souvent les ancrages des traineaux de chiens faits à partir de simples gros fers à béton travaillés et soudés par paire ensembles pour faire un double crochet d'ancrage. et au cours de leur vie, ils ramassent chers, sans casser (du moins de ma petite expérience, je n'en ai jamais vu un seul casser à l'usage...)...

Une autre alternative est d'utiliser de l'acier ressort provenant de lames d'amortisseurs de 4X4... tres bonne matière première qui se "traite" facilement et qui tolère pas mal d'incertitudes au noveau TT...

Mais au final, je me rends compte qu'il ne faut pas perdre de vue que ca peut-être beaucoup d'effort, pour quelqu'un qui n'est pas habitué à travailler l'acier, pour faire finalement juste une paire de pique à glace qu'on trouve facilement dans le commerce pour 3 francs 6 sous...

Sagissant de matériel de sécurité. si on à pas quelques fondamentaux en forge et TT des aciers, j'aurai tendance à conseiller de simplement acheter ce type de produits homologué, dans un commerce.

Je reste simple débutant, célineJulien, y'a du chemin à parcourir encore... Smile

à+,
Lambda
avatar
lambda
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE
ANIMATEUR RUBRIQUE SUBARCTIQUE

Nombre de messages : 199
Age : 43
Localisation : pays-bas
Date d'inscription : 21/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hypothermie] Quand on traverse la glace/banquise

Message par riko le Sam 28 Jan 2012 - 2:00

salut

Au Canada en provinces anglophone, j'ai vu parfois des mecs qui faisaient de la pêche blanche et avait une sorte d'ancre faite de deux crochets avec un du meme coté sur une petite poignée (style les griffes de bucheron) et d'une petite corde de 10 pouces avec une poignée en corde. c'est pour se sortir de la flotte s'ils tombaient. et c'est pas c*! comme systeme. ca permet d'harponer la glace au loin ou un arbre, du matos n'importe quoi pour essayer de t'en sortie

+++ riko
avatar
riko
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 781
Age : 38
Localisation : France / Canada / Pérou / Népal
Date d'inscription : 26/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hypothermie] Quand on traverse la glace/banquise

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum