[Feu] Le briquet cosaque, nomade et le feu par percussion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Feu] Le briquet cosaque, nomade et le feu par percussion

Message par John C le Mer 8 Juin 2011 - 8:28

Le briquet cosaque, nomade et le feu par percussion

Bonjour à tous et à toutes!

avant propos : voilà un petit article issue de mon blog personnelle sur le feu par percussion avec briquet traditionnel à la cosaque. Cet article aurait aussi bien pu aller dans la section subarctique que tempérée, mais c'est dans la section semi-aride (et nomades d’Asie centrale...) que j'ai opté pour le déposer. Pourquoi donc? Parce que les techniques de feu en usage chez mon peuple (cosaques de l'Oural et de Sibérie) furent en grande partie importée par les nomades d'Asie centrale, les tatars notamment et que dans cette article, il est question du type de briquet traditionnel nomade également et que ces techniques sont susceptibles d'être retrouver en voyage dans ces régions du monde. Au passage, un grand merci à Julian pour ses photos et captures vidéos. Bonne lecture!


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Le briquet cosaque (et le feu par percussion)

Le feu par percussion est la technique de feu la plus répandue chez les nomades d'Asie centrale et le moyen de prédilection des cosaques pour allumer le feu. Il y avait alors autrefois deux types de briquets chez les cosaques : le rudimentaire pour ceux à l'Ouest de l'Oural et celui d'inspiration nomade pour ceux à l'Est de l'Oural...


Briquet rudimentaire avec silex. Le grand classique, facile à forger. Je le transporte soit directement bloqué dans la ceinture ou dans une petite pochette en cuir que j'ai fabriqué pour y mettre mon kit feu.


Briquet cosaque (le mien en l’occurrence), sur le modèle traditionnel d'inspiration nomade.

Légende de la photo :


1- le briquet (une petite pochette est montée dessus pour accueillir de l'amadou et un silex)

2- silex

3- coton de massette

4- amadou

5- papiers à bouleau

6- bourse en cuir pour garder au sec des initiateurs de feu (on peut y voir de l'écorce de bouleau)

7- fourreau de couteau (chez les mongols, on y range aussi des baguettes. Les cosaques de transbaïkalie y mettaient une petite fourchette. Pour ma part, j'y loge une petite lime)

8- couteau


Ce type de briquet était surtout courant de l'Oural à l'extrême Sibérie, là où les populations cosaques avaient des liens étroits avec les populations nomades, les tatars, kazakhs et bashkirs pour les cosaques de l'Oural, et les evenks, bouriates et autres peuplades mongoles pour ceux de Sibérie...

Le professeur Lebedynsky(1) dans son livre de l'épée scythes au sabre mongol ne manqua pas d'ailleurs de faire remarquer l'adoption règlementaire par l'Armée russe en 1834 de ce type de kit pour les cosaques de Transbaïkalie, certainement en raison de sa praticité et son efficacité.

Notez que le couteau de mon kit, tout comme la lime (qui en dehors de servir à l'affûtage, peut servir de base pour reforger une petite lame ou un briquet en outdoor.) peuvent servir de percuteurs pour allumer le feu également. Outre sa tenue, et ses armes, un cosaque ne sort jamais sans son kit à feu, outil de survie primordial qui fait partie du kit de survie minimal.


Feu par percussion : Les grandes lignes


Le principe du feu par percussion est assez simple :

Deux percuteurs comme un silex+marcassite, silex+pyrite, silex+lame carbonée(...) frappés l'un contre l'autre produisent des étincelles suffisamment chaudes et stables pour enflammer un initiateur(2) à feu.

Avec un briquet par exemple, le silex permet d'arracher un morceau de carbone à la lame, qui sous le choc et le dégagement de chaleur lié au frottement subite s'enflamme pour donner naissance à une étincelle assez stable pour embraser un initiateur.

En pratique, c'est plus délicat. L'angle de frappe est primordial, pour bien diriger l'étincelle sur le premier initiateur. Avec de l'habitude, un seul coup bien placé permet de loger l'étincelle dans son initiateur. Et là , contrairement au feu par friction il faut de suite réagir pour apporter l'oxygène nécessaire pour entretenir cette braise, bien placée dans un nid douillé prêt à prendre feu....

Un nid d'éléments inflammables et bien secs doit être préparé à l'avance pour ne pas perdre de temps entre le moment où on obtient sa braise et le transfert avec prise d'air, le tout sans éteindre sa petite braise!

Si forte humidité, il est impératif de bien protéger ses matériaux (de s'isoler du sol notamment, et de la pluie surtout) pour allumer le feu, de bien préparer ses initiateurs (mis au sec bien au chaud), et de les sortir à la dernière minute avant d'allumer un feu.

C'est avant tout un savoir faire qui vous permettront d'allumer un feu à tous les coups! Mes arrières grand-parents autrefois et ce jusque dans les années 50 avaient pour coutumes d'allumer le feu encore de la sorte! Un savoir qui s'est perpétué, esprit de tradition oblige! A l'heure actuelle, partout où j'ai pu voyager, j'ai pu allumer un feu par percussion avec des éléments trouvés sur le terrain. Je trouve par ailleurs cette technique plus rapide et plus efficace que le feu par friction par temps "Grand Froid".


Le briquet traditionnel cosaque. Ici le mien sur la droite, et le modèle cosaque zaporogue en illustration dans le livre du professeur Lebedynsky "les cosaques" page 118. Les deux modèles sont similaires. (vous pouvez comparer la taille par rapport à la phalange de doigt).

En cosaquerie (de l'Oural je précise), on possède 3 initiateurs traditionnels : le coton de massette, la fibre de l'amadouvier et le papier à bouleau. Ce sont trois éléments naturels qu'on peut trouver aisément dans les régions de l'Oural et en terres nomades. Le nid qui recevait était fait d'herbes sèches de la steppe, d'écorces de bouleau de la taïga ou bien encore d'argal, c'est à dire de bouses séchées servant de briques à combustible...


Les origines du feu par percussion?


Il y a beaucoup de théorie la dessus. La première dit que l'idée du feu par percussion serait né de la casse de silex par des hommes préhistoriques. Cependant, il faut savoir que deux silex frappés l'un contre l'autre produisent une étincelle, mais qu'elle est trop instable et trop peu puissante pour enflammer un initiateur.

La seconde théorie raconte que ce serait à la suite d'usage d'outil en creusant dans le sol, qui aurait fait des étincelles et enflammer des herbes sèches par exemple...Le feu par percussion serait alors bien postérieur à la maitrise du feu par l'homme, la technique de récupération puis de feu par friction étant ses prédécesseurs! Pourquoi pas!

À ces idées là, il faut rajouter les idées d'ordre mythologiques et autres...nombreuses! Ceci étant dit, le feu par percussion est la technique la plus répandue à l'Est, surtout parmi les ethnies nomades. Il faut bien dire que l'humidité et le froid y régnant en général (mais aussi dans la steppe le manque de bois), a certainement favorisé ce type de techniques par rapport à bien d'autres.


amical partage, Jonathan

Notes :

(1) : Professeur d'histoire à l'institut nationale de langues et civilisations orientales (l'université où j'ai également étudié). Il a écrit de nombreux livres sur les peuples nomades et la cosaquerie, zaporogue (c'est à dire ukrainienne) en particulier.

(2) : initiateur à feu : tout élément suffisamment inflammable pour recevoir une étincelle et partir en flamme ou du moins en braise permettant de développer par la suite un feu. Autrefois, comme on utilisait beaucoup la fibre d'amadouvier, on appelle maintenant les initiateurs de feu des amadous par extension.

vous pourrez regarder une petite vidéo d'une série spéciale "culture cosaque" que nous sommes en train de faire. La numéro 3 traite du feu par percussion :

http://www.youtube.com/watch?v=2d1i_ZHsz6Q

_________________
John C, Pisteur, Instructeur de survie, spécialiste de la culture cosaque et bashkir.

 

Site de l'Ecole Ichmoukametoff : http://www.survie-foret.com/


NE M'ENVOYEZ PAS DE DEMANDE CONCERNANT LES STAGES EVSF PAR Message privé : http://www.nature-survie.com/t2030-evsf-messages-importants-au-sujet-des-mp  Passez par la voix officielle: soit par le site survie-foret.com onglet contact "survieenforet "at" gmail.com, soit via le forum à la suite de l'annonce de stage visé où un membre de l'équipe vous répondra plus rapidement! MERCI! Very Happy

NOTRE PARTENAIRE MATÉRIEL : http://www.pyrene-bushcraft.com/
avatar
John C
Khan de la tribu!
Khan de la tribu!

Nombre de messages : 3248
Age : 38
Localisation : ICI ET AILLEURS, selon emploi du temps
Date d'inscription : 05/05/2007

http://www.survie-foret.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Feu] Le briquet cosaque, nomade et le feu par percussion

Message par Julian le Mer 8 Juin 2011 - 19:25

Bonjour à tous !

Article très complet et vidéo sympathique ! Merci du partage John !

;-)

_________________
Julian

Ce n'est pas le but qui compte, c'est le chemin.
avatar
Julian
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 302
Age : 35
Localisation : Pays Basque
Date d'inscription : 30/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

feu par percussion

Message par riko le Mer 8 Juin 2011 - 19:41

salut

comme d'hab un sujet bien bouclé et intéressant bien dans le trad. video super j'attends les autres merci

+++ riko
avatar
riko
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 781
Age : 38
Localisation : France / Canada / Pérou / Népal
Date d'inscription : 26/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Feu] Le briquet cosaque, nomade et le feu par percussion

Message par John C le Dim 3 Juil 2011 - 23:06

Bonjour,

merci pour vos commentaires. Il y en aura d'autres, 10 en tout.

Amical partage, Jonathan

_________________
John C, Pisteur, Instructeur de survie, spécialiste de la culture cosaque et bashkir.

 

Site de l'Ecole Ichmoukametoff : http://www.survie-foret.com/


NE M'ENVOYEZ PAS DE DEMANDE CONCERNANT LES STAGES EVSF PAR Message privé : http://www.nature-survie.com/t2030-evsf-messages-importants-au-sujet-des-mp  Passez par la voix officielle: soit par le site survie-foret.com onglet contact "survieenforet "at" gmail.com, soit via le forum à la suite de l'annonce de stage visé où un membre de l'équipe vous répondra plus rapidement! MERCI! Very Happy

NOTRE PARTENAIRE MATÉRIEL : http://www.pyrene-bushcraft.com/
avatar
John C
Khan de la tribu!
Khan de la tribu!

Nombre de messages : 3248
Age : 38
Localisation : ICI ET AILLEURS, selon emploi du temps
Date d'inscription : 05/05/2007

http://www.survie-foret.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Feu] Le briquet cosaque, nomade et le feu par percussion

Message par Loup gris le Lun 4 Juil 2011 - 11:15

Bonjour a tous.
Tu viens de réveiller une passion que j'avais laissé de côté un peu trop longtemps, merci a toi John Wink
Au risque de passer pour un inculte Smile, peut tu mettre le lien de ton blog personnel ?

a+
avatar
Loup gris
MEMBRE
MEMBRE

Nombre de messages : 92
Age : 21
Localisation : Vernon, haute normandie
Date d'inscription : 13/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Feu] Le briquet cosaque, nomade et le feu par percussion

Message par lolilol le Mar 30 Juil 2013 - 11:06

Bonjour a tous!
John pourrais tu montrer une photo de marcassite??
Poporazi

lolilol
MEMBRE
MEMBRE

Nombre de messages : 23
Age : 19
Localisation : France,Ile-de-France,Paris
Date d'inscription : 19/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Feu] Le briquet cosaque, nomade et le feu par percussion

Message par jozio_k le Mar 30 Juil 2013 - 19:00


jozio_k
MEMBRE
MEMBRE

Nombre de messages : 319
Age : 40
Localisation : Champagne Ardenne
Date d'inscription : 27/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Feu] Le briquet cosaque, nomade et le feu par percussion

Message par John C le Ven 28 Fév 2014 - 4:35

Bonjour,

les liens sont morts. L'ancien blog a été, euh..piraté! Je remets ça sur le nouveau blog (remplaçant l'autre) tout bientôt!

Cordialement, Jonathan

_________________
John C, Pisteur, Instructeur de survie, spécialiste de la culture cosaque et bashkir.

 

Site de l'Ecole Ichmoukametoff : http://www.survie-foret.com/


NE M'ENVOYEZ PAS DE DEMANDE CONCERNANT LES STAGES EVSF PAR Message privé : http://www.nature-survie.com/t2030-evsf-messages-importants-au-sujet-des-mp  Passez par la voix officielle: soit par le site survie-foret.com onglet contact "survieenforet "at" gmail.com, soit via le forum à la suite de l'annonce de stage visé où un membre de l'équipe vous répondra plus rapidement! MERCI! Very Happy

NOTRE PARTENAIRE MATÉRIEL : http://www.pyrene-bushcraft.com/
avatar
John C
Khan de la tribu!
Khan de la tribu!

Nombre de messages : 3248
Age : 38
Localisation : ICI ET AILLEURS, selon emploi du temps
Date d'inscription : 05/05/2007

http://www.survie-foret.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Feu] Le briquet cosaque, nomade et le feu par percussion

Message par Corazon le Ven 28 Fév 2014 - 4:55

A gauche une marcassite rescto/verso, à droite deux formes de pyrite :



La marcassite a en général une couleur plus argentée (celle que j'ai est oxydée), la pyrite est carrément couleurs or (d'ou son nom, or des fous)

_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
avatar
Corazon
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 728
Age : 49
Localisation : Près de Liège, Belgique
Date d'inscription : 19/05/2011

http://www.nature-photos.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Feu] Le briquet cosaque, nomade et le feu par percussion

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum